Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

À Saint-Louis, Bruno le maire a constaté les dégâts de l’érosion côtière

Samedi 30 Mars 2019

Le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, s’est rendu vendredi à Guet-Ndar, un quartier de Saint-Louis (nord) où il a constaté les dégâts engendrés par l’érosion côtière, notamment sur une école élémentaire sérieusement endommagée par les vagues.


À Saint-Louis, Bruno le maire a constaté les dégâts de l’érosion côtière
L’école élémentaire, Cheikh Touré, située dans ce quartier de la Langue de Barbarie, a été d’ailleurs fermée et ses occupants redéployés dans d’autres établissements scolaires publics de la capitale du Nord afin de les prémunir d’éventuels risques.


Le ministre français de l’Economie et des Finances s’y est rendu peu après son arrivée à 17 heures dans la vieille ville en compagnie de son homologue sénégalais, Amadou Ba, du maire Mansour Faye et de l’ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot.


Le gouvernement français, par le biais de l’Agence française de développement (AFD), a accompagné l’Etat du Sénégal à mettre en place un plan d’urgence dotée d’un financement de 10 milliards de francs pour la construction entre autres d’une digue de protection.


Ce plan d’urgence annoncé par le président Français, Emmanuel Macron lors de sa visite dans l’ancienne capitale du Sénégal, classée patrimoine mondiale de l’UNESCO, est conjointement piloté avec l’Agence de développement municipal (ADM).


Bruno Le Maire, qui a constaté l’étendue des dégâts de l’érosion, s’est ensuite rendu à la Résidences des artistes, avant de traverser à pied avec sa délégation, les allées de la Place Faidherbe pour visiter la gouvernance, ancienne résidence du gouverneur de l’Afrique occidentale française (AOF).


Il a également visité le chantier du l’Institut français situé au nord de l’île de Saint-Louis


Son passage à hauteur du pont Faidherbe réhabilité avec l’appui financier de l’AFD a été ponctué de prises de photos et autres ‘’selfies’’.


Le ministre français, reparti de Saint-Louis sans faire de déclaration publique, était arrivé peu après 17 heures à bord d’un avion aux couleurs de son pays.


A l’aéroport de cette ville du nord du Sénégal, il a eu droit à un accueil folklorique où se sont mêlés chants, danses et autres prestations artistiques inspirées de la richesse culturelle locale.


Le défilé de filles déguisées en ‘’Signares’’ (des femmes indigènes souvent mariées à des français de souche, des blancs durant la colonisation) a été particulièrement remarqué.


APS
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.