Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

AUTOSUFFISANCE EN LAIT : À DAGANA, les bonnes perspectives d’un partenariat entre la DER et la LDB (vidéo)

Samedi 25 Juillet 2020

Après une première phase réussie, la Délégation générale à l’Entrepreneuriat rapide des Femmes et des Jeunes (DER/ FJ) a lancé, hier, un second programme d’appui à la formalisation de mini-fermes implantées dans le département de DAGANA. Vingt-cinq (25) nouveaux bénéficiaires seront accompagnés avec un financement individuel de 2.800.000 FCFA. À terme, la DER envisage d’encadrer 100 fermes dans la zone. Une contractualisation avec La Laiterie du Berger (LDB) permettra de lutter contre la transhumance risquée des acteurs en plus de développer leurs retombées.


Remise symbolique de financement de la DER à une des bénéficiares.
Remise symbolique de financement de la DER à une des bénéficiares.
«  Avec la première phase, nous avons réussi, ici, l’ancrage du processus de dématérialisation du régie de commerce », s’est réjoui Pape Amadou SARR, le délégué général de la DER. «  Nous avons formalisé les unités en 24 heures. Nous les avons formés sur l’éducation financière. Les gestionnaires sont devenus des chefs d’entreprise à part entière », a-t-il dit lors du lancement de la seconde phase de cette opération fortement magnifiée par les éleveurs.

« Le Sénégal a la capacité d’atteindre l’autosuffisance dans les 4 ans à venir », a indiqué M. SARR qui renseigne que « la facture laitière du pays avoisine les 40 milliards par an ». Il a, dans cette optique, magnifié le volontarisme et l’engagement de la LDB à booster le secteur.

Il faut noter que depuis 3 ans, la DER accompagne LDB sous différentes formes. Avec l’implantation de ces mini-fermes, la LDB relève le pari du croisement des bêtes et l’identification d’aliments adéquats pour les vaches. « Ces données permettent d’avoir du lait produit au Sénégal à un prix accessible aux industriels et bien rémunéré pour les éleveurs », note Bagoré BATHILY, le directeur génération de la LDB. Pour lui, « la DER est un catalyseur » en ce sens qu’elle impulse l’autonomisation des éleveurs.

>>> En vidéo, les impressions des parties prenantes ...
 



Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Abdoulaye Diallo le 02/08/2020 10:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout le monde sait que le lait en poudre n''est pas sain pour les humains. Les publicités sur leurs qualité et leurs contenus sont de l''intox.
Ensuite le lait de vache est pour les veaux et non les humains.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.