Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Accident tragique de musiciens de Saint-Louis : un mort et plusieurs blessés au retour du FESNAC

Vendredi 22 Décembre 2017

Décès de l'artiste Khabane THIAM. Le chanteur Ndéry DIOUF parmi les blessés.
Décès de l'artiste Khabane THIAM. Le chanteur Ndéry DIOUF parmi les blessés.
Un convoi de musiciens de Saint-Louis qui prenait part à la 10 e édition du FESNAC à LOUGA, a fait accident, hier nuit, au virage de RAO. Onze (11) blessés dont quatre (4) braves et sept (7) légers ont été enregistrés après une collision d’un particulier et d’un véhicule 7 places qui transportaient les artistes. Il s’agit, entre autres, du bassiste, du chanteur (Ndery DIOU) et du batteur de l’orchestre.
 
Ces derniers ont été évacués au centre hospitalier régional de Saint-Louis. L’une des victimes, le grand artiste Khabane THIAM, directoire du groupe, a perdu la vie des suites de ses blessures.
 
Une onde de choc se dissipe dans la ville
 
Joint par Ndarinfo.com, Moustaph Ndiaye, le directeur du centre culturel régional, pleure la perte d’un homme d’une gentillesse hors pair ». « Il était un généreux, un calme et discret », a-t-il témoigné à l’endroit de l’époux de la plasticienne Soukeina Khalil  à qui nous présentons toute notre compassion.

Décès de Khabane, la perte d’une icône du jazz

Son histoire avec le jazz remonte à très longtemps et khabane actuel membre du quartet Ndar afro jazz se souvient de l’environnement dans lequel il a baigné à son jeune âge. ‘’Jadis a toujours été une ville fortement imprégnée de jazz et nous voyions nos ainés jouer des instruments comme la contrebasse qu’on ne voit plus d’ailleurs dans cette ville’’, se rappelait Khabane qui avait commencé très tôt à taquiner le piano. 

‘’J’ai commencé la musique très jeune et je partageais mon premier orchestre avec Kabou Gueye qui a joué après avec Youssou Ndour et qui est maintenant dans la production’’, avouait l'un des fondateurs du Festival de Jazz de Saint-Louis dans un entretien avec Ndarinfo. 

Khabane a fait une formation à l’Ecole normale ù il est sorti major avant d’être envoyé au Conservatoire de Versailles dans le cadre de la formation pour la relève de l’assistance technique. ‘’Malheureusement à mon retour je peinais à intégrer les structures étatiques et je suis rentré à Dakar pour faire ce que je sais faire le plus jouer du jazz’’, disait-il aujourd’hui.

En fait, il se désole d’avoir eu des diplômes qui faisaient peur en cette période, dit-il un brin taquin se demandant même pourquoi avoir pris la décision de rentrer. Mais cela est du passé et notre virtuose s’épanouit parfaitement à Saint-Louis. 
 
NDARINFO.COM
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par P Larou MAR le 22/12/2017 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ina lilahi wa ina ilayhi raajihoun. Grand bou baakh té ame yare, Allah kharéko aldiana et yeremko

2.Posté par bathie lo le 23/12/2017 19:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
holala c est une perte cruelle pour la ville de saint louis ,un grand monsieur un musicien hors pair qui cachait son talent dans la modestie ,vraiment saint louis lui doit beaucoup et surtout le festival de jazz de saint louis avec khadre diallo , marcus gouane ,marie madeleine ,michelle nardy ,herve lenormand frederick mijon ils avaient reussi à mettre ce festival au niveau international et faire de saint louis une ville touristique très visitée . Grand pars en paix et que le paradis soit ta demeure . Il a toujours combattu l injustice du show bis et le non respect des artistes talentueux et l ingratitude des gens vis à vis des artistes méritants de la ville . bagnekat demna !!!!!!
Je souhaite un bon rétablissement à notre jeune frere ndary et aux autres membres de la délégation tout en présentant mes sincères condoléances au directeur du centre culturel africain abdel kader fall et à l ensemble de son personnel ainsi qu à son épouse et je lui souhaite beaucoup de courage et que dieu l aide sur l encadrement de ses enfants si chers à leur papa ! que la terre lui soit légère

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.