Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Athlétic joue sa saison devant Saint-Louis Foot Center

Samedi 21 Mai 2011

La rencontre pour la dernière journée du championnat National 2 entre Athlétic et Saint-louis Foot Center aujord'hui aura une saveur particulière. Non pas que les deux équipes sont séparés par trois points en faveur de l’Athlétic qui peut perdre la premiére place au profit de son adversaire mais la raison est ailleurs. Les deux présidents de clubs Mar et Moustapha Ndiaye sont en effet des fréres.


Athlétic joue sa saison devant Saint-Louis Foot Center
La rencontre pour la dernière journée du championnat National 2 entre Athlétic et Saint-louis Foot Center aujourd'hui aura une saveur particulière. Non pas que les deux équipes sont séparés par trois points en faveur de l’Athlétic qui peut perdre la premiére place au profit de son adversaire mais la raison est ailleurs. Les deux présidents de clubs Mar et Moustapha Ndiaye sont en effet des fréres.

Cependant cette ‘’rivalité’’ entre les deux équipes ne déteint sur les relations entre les deux fréres qui entretiennent de très bonnes relations. ‘’Non tout juste le temps de se chahuter et d’entretenir une bonne ambiance’’, telle est la réponse de Mar sur le climat qui prévaut en cette période d’avant match avec une saveur particulière dans leur famille.

‘’Ca reste dans le domaine du sport qui doit favoriser la communion entre les personnes’’, estime Mar plus âgé seulement de deux ans de Moustapha avec qui il a joué au Réveil. Pour lui, ces genres de confrontation ne font que consolider les relations avec son frère.

Les amis des deux fréres ne manquent de s’y mêler et ne manquent pas de signaler à Moustapha qu’il aurait mieux fait de venir à Saint-Louis pour préparer cette confrontation comme son frère. Il est occupé à Dakar par son statut de représentant du football amateur à la fédération et par ses activités avec la petite catégorie.
Moustapha signale qu’il était à l’époque de la création du Centre, le vice-président mais a finalement démissionné. ‘’Je ne pouvais être président ici et vice-président là-bas, c’est incompatible’’, reconnaît-il.