Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Consultation gratuite à Savoigne : 230 patients traités, 500 moustiquaires distribués, du matériel médical et des médicaments offerts au poste.

Lundi 12 Février 2018

Un cadre du Ministère de la Santé et natif du village de Savoigne a organisé, samedi, une journée de consultation médicale gratuite pour les habitants de la commune de Diama. L’initiative sanitaire a permis de consulter 230 patients (77 en médecine interne, 35 acuponcture, 18 en chirurgie, 21 en ORL, 41 en ophtalmo et 10 en orthopédie). À la suite des consultations la mission médicale a fait un don de matériel et de médicament d’une valeur de 1.000. 000 FCA au poste de santé.


«  Nous avons permis aux citoyens de la Commune de bénéficier de soins gratuits et de les sensibiliser sur les maladies transmissibles et non transmissibles fréquentes dans la zone, sur  l’hygiène de vie », a déclaré Mamoudou WADE, l’initiateur de ce programme et fils de Savoigne.

« L’objectif de cette opération est de  renforcer les liens de solidarité au sein de la commune de Diama et promouvoir les valeurs citoyennes et l’engagement des populations dans les différents projets de développement économique et social », a ajouté le Cadre du Ministère de la Santé a fait par ailleurs un don de 500  MILDA au poste pour renforcer la lutte contre le paludisme.


M. WADE a fait  appel à des spécialistes médico-chirurgicales pour consulter et offrir des médicaments aux patients venus de la localité et d’ailleurs. Ces spécialistes qui sont de la 17 ° mission médicale chinoise étaient au nombre de 13.

«  Chaque patient devait avoir une fiche préalablement remplie. Il était ensuite orienté en fonction des premiers examens de dépistage. Chaque patient bénéficiait chez le médecin d’un examen clinique complet. Ce qui permettait d’avoir un aperçu de l’état de santé de chaque participant et de fournir le traitement approprié », a renseigné le docteur WADE interrogé par Ndarinfo.com.

« Les patients diabétiques ou hypertendus bénéficiaient ainsi d’une meilleure éducation thérapeutique et de conseils portant sur le changement du mode de vie avec une alimentation saine, des activités physiques régulières pour prévenir ou supprimer les principaux facteurs de risque qu’exposent ces pathologies chroniques », a-t-il noté en saluant l’implication de la commune et des autorités sanitaires locales.

 
NDARINFO.COM