Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

DIRECT - Explosion de colère sur Langue de Barbarie ... (photos)

Mardi 4 Février 2020

DIRECT - Explosion de colère sur Langue de Barbarie ... (photos)
10h58mn. Des pêcheurs de la Langue de Barbarie ont manifesté leur ras-le-bol, ce matin devant ce qu’ils qualifient d’arnaque sur les licences de pêche. En plus de bloquer l’entrée du pont Moustaph Malick GAYE, ils brûlé des objets. « Nous avons payé tous les droits de licence pour une durée d’un an. À peine 2 mois de travail, on nous informe que les licences sont expirées », a dénoncé Mama FALL, un des manifestants.

« Trois grosses pirogues ont été arraisonnées sans raison par les Mauritaniens et de petites embarcations, aujourd’hui. Ce sont des millions de FCFA perdus. Nous n’en pouvons plus », a-t-il ajouté.

« S’ils (garde-côtes mauritaniens) vous arrêtent, ils vous dépouillent de tous vos biens. Mêmes, les téléphones portables et les bâches de protection sont emportés. Vous rentrez  avec vos habits », a-t-il ajouté.

« Nous souffrons alors que l’État, garant de notre sécurité, reste silencieux. La brèche nous tue. La plupart des femmes de Guet-Ndar n’ont plus de maris à cause des accidents meurtriers sur le canal », a-t-il crié.

 

DIRECT - Explosion de colère sur Langue de Barbarie ... (photos)

DIRECT - Explosion de colère sur Langue de Barbarie ... (photos)

DIRECT - Explosion de colère sur Langue de Barbarie ... (photos)

DIRECT - Explosion de colère sur Langue de Barbarie ... (photos)


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Bachir idrissa BAGAYOKO le 04/02/2020 19:39 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Désolé. Mais cela ne te donne pas le droit de blesser de pauvres innocents qui n''ont rien avoir avec ton problème de licence expirée ou pas. Ne déclanchez pas de guerre dans ce pays s''il vous plaît.

2.Posté par Amadou FALL le 04/02/2020 20:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans de pareilles situations la première chose à faire c''est de s''en réfèrer aux autorités au lieu d''avoir ce réflex primaire de se livrer à la violence pour trouver une solution à son problème.

3.Posté par Walter Cabrita le 04/02/2020 20:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle tristesse...
Pauvres pêcheurs, comme partout les populations oubliés au profit des politiques.

4.Posté par Xunxunöor le 05/02/2020 09:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le plus effarant dans tout ça, c'est que la délivrance des licences ne dépend pas des autorités sénégalaises. Il faut reconnaître aussi à l'Etat mauritanien qu'il ait le droit de protéger ses ressources halieutiques, surtout quand on sait que de l'autre côté de la frontière, les Guet- Ndariens ont dilapidé sans commune mesure toutes les richesses offertes par la mer. De toute façon, leur réaction est bête...

5.Posté par Malamine le 05/02/2020 14:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je les soutiens! Dans ce pays, si tu dis stop à l'arnaque, il faut d'abord tout casser pour qu'on te prenne au sérieux. Les pêcheurs jouent leur vie en mer et sous les balles mauritaniennes. L'Etat sénégalais ne fait rien à part balancer promesses sur promesses...jamais suivies d'effets!

6.Posté par Rahne le 05/02/2020 14:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Soit vous Navez pas de familles qui pratiquent la pêche, soit vous étés aveugles par les délices du régime pour vous permettre d''''avoir de tels jugements sur ces pêcheurs.Arrivistes vous étés pour ignorer depuis quand nos pauvres pêcheurs meurent sans

7.Posté par Diop Babacar le 05/02/2020 17:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
l''État se fout de la gueule de ses gens franchement il se croit tout permis ...Les guetndariens sont des gens comme nous même si on a pas les mêmes habitudes cela ne veut pas dire qu''on doit les sous-estimer de grâce il faudrais Les intégrés

8.Posté par Diop Babacar le 05/02/2020 17:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi privé ces gens de travail alors qu''ils n''ont rien fait ? Ce son des gens ordinaires , des hommes et des femmes dotés d''extraordinaire capacité.
Et même cette pêche est leur ressource p de revenus , alors pourquoi leur infligé un tellesuplice

9.Posté par tintin le 05/02/2020 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah...Ah...Ah...les autorités ! ça fait 10 que les ministres nous annoncent que le probleme de la brêche sera reglée , en attendant plus de 400 morts , et que dire des accords de pêche avec la Mauritanie qui ne laissent que de miettes aux pecheurs Senegalais .....pendant qu'une partie de la population "crève" les chalutiers industriels detruisent les richesses halieutiques du Senegal en toute tranquillité !.....toutes les révoltes dans le monde partent d'une étincelle

10.Posté par Xunxunöor le 06/02/2020 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le vrai problème consiste à moderniser nos moyens en matière de pêche, ce permettrait à nos pêcheurs d'aller chercher le poisson ailleurs. Il est clair que les entraves et obstacles que la Mauritanie brandit devant eux chaque jour, ne peuvent signifier qu'une chose : ils ne veulent pas d'eux dans leurs eaux. Et comme c'est un Etat souverain, on aura beau crier, rien ne changera.

11.Posté par Rahne le 06/02/2020 13:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un President dun pays qui a 700 km de côte, mais qui n''a pas de politique de peche pour permettre aux acteurs de la pêche d''exploiter les ressources halieutiques ,na pas de vision.Depuis plus 60 ans les gouvernements qui sont passé s n'arri pas à m

12.Posté par GUENE Assane le 06/02/2020 21:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut bloquer les chameaux venant de la Mauritanie et qui détruisent l''espace herbassé des villages de la Commune de Gandon. Les voisins du nord n''ont aucun respect des Sénégalais à cause de l''apathie dr nos autorités.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.