Connectez-vous
NDARINFO.COM
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Étranglée par les autorisations d’importation : la CSS au bord du précipice (vidéo)

Mercredi 28 Novembre 2018

Étranglée par les autorisations d’importation : la CSS au bord du précipice (vidéo)
L’octroi par le président de la République de permis d’importation de 70.000 tonnes de sucre à l'Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (Unacois/Jappo) risque de plonger la Compagnie Sucrière Sénégalaise (CSS) dans le chaos. 

Pour prévenir l’irréparable, les représentations syndicales sonnent la mobilisation. Engagées dans une dynamique unitaire pour « sauver » leur entreprise, elles ont lancé mardi un appel fort Chef de l’État Macky SALL pour la suspension immédiate de cette autorisation qui, disent-elles, signe l’arrêt de mort de la société.

Éleveurs, agricultures, artisans, chauffeurs, anciens travailleurs et d’autres entités professionnelles dépendant de la CSS s’érigent en bouclier pour contester « l’injustice ». 

D’ailleurs, dans cette optique, une marche populaire des travailleurs et des populations prévue dimanche, promet d’apporter la riposte contre le péril qui pèse sur un fleuron de l’économie sénégalaise.

« Si toutes les quantités de sucre autorisées (60.000 tonnes) entrent dans le marché local, nous souffrirons comme nous avions souffert terriblement l’année dernière. À vrai dire, la CSS ne pourra pas surmonter cette nouvelle épreuve. Nous ne le souhaitons pas, mais elle pourrait être contrainte de mourir », a expliqué Louis LAMOTTE, conseiller la CSS.

«  Nous avons contracté d’importantes dettes suites à mévente de l’année dernière. Cette autorisation est accordée au moment où nous peinons encore à entrer dans nos fonds », a-t-il ajouté.

Le représentant des organisations syndicales soupçonne « une volonté claire de plomber l’économie de l’entreprise » en invitant le président Macky SALL à agir « pour protéger les milliers d’emplois menacés ». « Nous espérons qu’il prendra les décisions idoines pour régler cette situation », a confié Amary DIOUF.

>>> Les réactions de Louis LAMOTTE et d'Amary DIOUF ...

NDARINFO.COM