Connectez-vous
Saint-Louis du Sénégal
NDARINFO.COM NDARINFO.COM
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Fermeture des frontières du Mali : le Sénégal se rabat sur la Mauritanie pour s'approvisionner en moutons

Vendredi 24 Juin 2022

Le Sénégal ne pourra pas s'approvisionner en moutons en provenance du Mali pour la fête de Tabaski de 2022. La Cédéao a décrété un embargo économique et financier au pays de Assimi Goîta. Mais, selon le ministre de l'Elevage et des Productions animales Aly Saleh Diop, la Mauritanie sera l'alternative pour contourner la fermeture des frontières entre le Sénégal et le Mali.


Fermeture des frontières du Mali : le Sénégal se rabat sur la Mauritanie pour s'approvisionner en moutons
"Le marché d’importation de moutons est évalué à 27,78% en 2021 en provenance du Mali et de la Mauritanie. Eu égard aux difficultés d’importation notées sur les moutons en provenance du Mali, j’ai effectué du 04 au 06 mai 2022, en compagnie du Gouverneur de la région de Saint-Louis, une visite de travail en République islamique de Mauritanie pour rencontrer les autorités et les responsables des organisations professionnelles d’éleveurs de la Mauritanie et discuter des modalités d’importation de moutons à partir de la Mauritanie. Sensibilisés sur les mesures de facilitation accordées par le Sénégal, ils se sont engagés à prendre toutes les dispositions idoines pour contribuer significativement à l’approvisionnement du marché", a déclaré le ministre de l'Elevage sénégalais en conférence de presse, ce jeudi, rapportent nos confrères de Pressafrik. 

Le ministre indique qu'il a été convenu "de faciliter davantage cette année, le passage du bétail directement par les postes frontaliers entre nos deux pays. Depuis lors, nos services techniques travaillent étroitement pour faciliter les importations de moutons à partir de la Mauritanie.", compte tenu du contexte qui prévaut dans la sous-région et la crise ukrainienne, 

Il informe qu'une visite de travail de son homologue mauritanien est prévue à partir du 30 juin au Sénégal pour, entre autres, faire le point sur le déroulement de l’opération Tabaski 2022.

Rappelons que pour la Tabaski de cette année, les besoins en moutons  restent maintenus à "810 000 têtes dont 260 000 pour la région de Dakar."