Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Hôpital de Saint-Louis : Les problèmes de fonctionnement des services, de recouvrement, de subvention de l'État et du personnel décriés par l'Alliance A3S

Jeudi 16 Décembre 2021

L'Alliance A3S qui regroupe l'ensemble des syndicats (SUTSAS, SAMES et SAS) a alerté ce mercredi l'opinion régionale et nationale sur les problèmes de fonctionnement des services au niveau de leur Hôpital. Ses membres exigent de leur Administration le reversement des charges sociales des travailleurs au niveau de l'IPRES qui s'lèvent à plus de 500 millions FCFA et le recouvrement des factures de l'Hôpital qui tournent autour d'1 milliards FCFA. Ils s'insurgent également contre la ponction par l'Etat de leur subvention à hauteur de 200 millions FCFA. Ce point de presse a été une occasion pour les responsables de cette Alliance A3S d'alerter l’opinion locale et nationale sur les difficultés que rencontre l'hôpital.


Le porte-parole de l'Alliance, Honorio Pello Tendeng, a d'abord évoqué le problème de fonctionnement des services à savoir la rupture de consommables récurrente dans tous les services particulièrement le bloc opératoire ; le laboratoire et la radiologie ; des appareils en panne non réparés (table télécommandée en radiologie, ascenseurs, ECG ,ambulances entre autres) ; des médecins spécialistes n’ont pas de service ; la pharmacie manque toujours de produits essentiels ; les fournisseurs ne sont pas payés.

Concernant le problème de recouvrement qui prévaut dans cet hôpital, le syndicaliste de rappeler que l’essentiel des recettes de l’hôpital repose sur la facturation à terme non recouvrée (Imputation budgétaire, Couverture Maladies Universelles, Commune de Saint-Louis) ; la division de recouvrement manque de personnel et de véhicule.

Lors de ce point de presse, le problème de la subvention de l'État a été également mentionné par les syndicalistes. "Tous les hôpitaux du Sénégal ont reçu leur dernière tranche de la subvention de fonctionnement de l’État à l’exception de Diamniadio, Sédhiou et Saint-Louis qui a été ponctionné de 200 millions FCFA sans aucune explication. Ce qui d'après lui entraine des problèmes graves de prise en charge des malades et du personnel", a fait savoir Honorio Pello Tendeng.

Il n'a pas manqué aussi d'évoquer les problèmes du personnel qui sont relatifs à l'absence de plan de carrière (formation continue, avancement et reclassement) ; l'absence d’IPM et de subvention pour la mutuelle des agents ; les arriérés de dettes (primes, motivations, astreintes et heures supplémentaires : 11mois) ; les charges sociales non versées ; les retraités non payés.

NDARINFO.COM