Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Impacts de l’exploitation gazière sur la pêche : l'Etat invité à dégager des fonds de compensation pour les communautés impactées

Mercredi 13 Juin 2018

Le spécialiste en hydrocarbures Abdou GUEYE a invité mercredi l’État du Sénégal à dégager des fonds spéciaux destinés aux communautés de pêcheurs de Saint-Louis en vue d’amoindrir les répercussions négatives de l’exploitation gazière sur leur principale activité.


Abibatou Banda FALL, présidente de l'ARADES
Abibatou Banda FALL, présidente de l'ARADES
M. GUEYE s’exprimait en marge d’un atelier de formation sur les hydrocarbures et la réglementation minière organisé par l’Association pour la Recherche-Action Développement et Environnement au Sahel ( ARADES) en collaboration avec Oxfam et Enda Diapol. Des journalistes, des élus locaux et des membres d’organisations communautaires de base ont été conviés à cette session de trois jours.
 
«  À chaque fois qu’il y a une découverte de ressources naturelles, l’État  évoque dans sa planification des fonds souverains, de générations futures et de stabilisation. Il serait judicieux dans ce contexte de découvertes d’hydrocarbures en milieu marin, de préparer des fonds destinés aux acteurs locaux impactés par le projet », a-t-il dit.
 
« Cette mission devrait être confiée à COS-PETROGAZ. Au-delà de se focaliser sur la rente, il devrait aussi prendre en compte des initiatives de compensation pour préparer la période après exploitation », a-t-il expliqué.
 
Plaidant pour la conciliation entre les deux entités macro-économiques, le formateur rappelle que « les travaux d’exploitation gazière se font sur une courte durée alors que la pêche artisanale repose sur une ressource que se régénère ».
 
La présidente de l’Arades s’est félicitée de la forte mobilisation des acteurs à ces discussions. Abibatou Banda FALL a exprimé sa gratitude à l’endroit de ses partenaires qui, avec leur concours, ont permis à l’atelier inscrit dans la composante « Baromètre de l’engagement citoyen et de la recevabilité locale (BEC-RL) » d’enregistrer des résultats satisfaisants. En effet, sur une quarantaine de participants ciblés, la formation a pu mobiliser 80 personnes.
 
Poursuivant, Mme FALL a signalé que ce programme repose sur l’élaboration d’un cadre de référence, l’organisation d’une formation et le déroulement d’une communication-plaidoyer.
 
 >>> En vidéo ...
 

NDARINFO.COM