Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

La démission-éviction d’Aliou SALL de la Caisse des Dépôts et Consignations : Un non évènement. Par Seybani SOUGOU

Mardi 25 Juin 2019

Les tyrans ont une grande connaissance des hommes. Ce ne sont pas des idiots. Ils savent exactement comment on manipule les peuples. Ils avancent jusqu’au bout, jusqu’au moment où la situation leur échappe » Emil CIORAN


La forte pression de l’opinion publique conjuguée à la mobilisation populaire exceptionnelle des sénégalais aussi bien à l’intérieur du pays avec la plateforme « Aar Li Nu Bokk » qu’au niveau international (manifestations de la diaspora en France, en Grande Bretagne…) a contraint Macky Sall à sacrifier son frère, pour tenter de desserrer l’étau autour du clan FAYE-SALL. Mais, ne nous y trompons pas : on est très loin du compte.

Au regard de l’effroyable carnage financier dans l’affaire PETROTIM qui porte l’empreinte de 3 prédateurs de l’économie sénégalaise (Macky Sall, Aly Ngouille N’Diaye, et Aliou Sall), la spectaculaire démission-éviction du notoire délinquant Aliou Sall est un minimum qui s’avère très insuffisant. Car, les charges sont lourdes (népotisme, prévarication, corruption passive et active, concussion, délit d’initié…), et les preuves accablantes (rapport n°94/2012 de l’IGE, publication des PV d’auditions d’AL Housseynou Wane, Directeur d’exploitation de PETROSEN, et de Mamadou Faye Directeur de PETROSEN, traçabilité du mouvement bancaire de 250 000 dollars au profit d’AGRITRANS, une société détenue par Aliou Sall « virement confirmé par El Hadj Kassé, ex porte-parole du Président qui a précisé la nature de la prestation, à savoir une consultance agricole », et confirmation du versement d’un salaire mensuel de 25000 dollars à Aliou le boulimique, sur une durée totale de 5 ans). La forfaiture abracadabrantesque (une trahison contre le peuple) dont le préjudice est évalué à des dizaines de milliards de F CFA ne saurait en aucun cas être soldée par une démission-éviction de la CDC. Aliou Sall doit renoncer à tous ses mandats de Maire de Guédiawaye, et de Président de l’Association des Maires du Sénégal, par une démission forcée comme pour la CDC (qui résulte de la pression populaire) et traduit devant une juridiction indépendante et impartiale, au même titre que ses complices, Macky Sall et Aly Ngouille N’Diaye qui relèvent de la Haute Cour de Justice (la justice sénégalaise sous Macky Sall, n’est pas crédible pour traiter cette affaire).

Au moment où les digues du régime s’effondrent de toutes parts, le camp présidentiel est désorganisé et totalement désemparé. PHARAON SALL qui se croyait invincible est désormais habité par le doute, surpris par la furie d’un peuple désabusé.

Les larmes de crocodile de son frère, Aliou Sall (un délinquant financier hors pair), dans une vaine stratégie victimaire, n’émeuvent personne. L’heure des comptes approche pour le clan FAYE-SALL. Lentement, mais sûrement.

Seybani SOUGOU
E-mail : sougouparis@yahoo.fr
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.