Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

La douane m'a tué. Par Delphe KIFOUANI

Mardi 28 Septembre 2021

La douane m'a tué. Par Delphe KIFOUANI

Bonjour, 
Je souhaiterais partager avec vous ce qui m'est arrivé pour y voir plus clair. Depuis deux semaines, un colis est venu de France en mon nom pour la poste de Saint-Louis. D'habitude quand je reçois des colis, tous les frais sont réglés à l'avance et puisque je suis enseignant-chercheur, la suite se passe sans grandes tribulations. Alors cette fois-ci, quand j'ai pris connaissance du colis contenant un ordinateur portable de marque Dell, je me suis rendu à la poste pour le récupérer.

 La dame qui m'y accueille m'oriente tout de suite vers un douanier assis dans le même bureau sur la droite. Lorsque je décris ce que contient le colis, le douanier me dit de bien vouloir patienter le temps d'appeler le chef pour savoir à combien il taxe le colis. Je patiente, patiente, patiente. Au bout de 30 minutes, je lui dis qu'il me faut partir finir mes courses et revenir. 


A la fin de mes courses, je reviens le voir à 12 heures 45 précisément, il me dit qu'il ferme à 13 heures et qu'il ne peut me recevoir qu'à 15 heures mais me dit quand même que je dois payer 40.000. Je ne cherche pas à demander à quoi cela correspond puisque l'heureux douanier est en pause 15 minutes avant l'heure de pause. Entre temps, je pars en vacances une semaine pour déstresser et mieux préparer la reprise des cours. Aujourd'hui, j'arrive à la poste, la dame qui me reçois habituellement me demande d'aller voir une certaine madame Thioune  dont le bureau jouxte la résidence des prêtres sur l'ile de Saint-Louis pour ceux qui connaissent.

J'y arrive, je demande à la dame à quoi les 40.000 de douane correspondent, elle me répond sans grande conviction que c'est comme cela, qu'il faut bien payer des taxes au Sénégal. Par manque de liquidité, je demande s'il est possible de payer par wave, ce qu'elle accepte. A ma grande surprise, au moment de recevoir la quittance jointe à ce post, je me rends compte que le total marqué est de 19.084. Alors je demande des explications à la dame, me prenant pour un abruti pour tenter de comprendre. Elle me dit, encore une fois sans grande conviction que les 40.000 sont bien mentionnés sur la quittance.

Or, ce que je vois, pour avoir eu la chance d'aller à l'école, c'est que la base taxable est bien ce que la douane espère récupérer sur le colis. Si le client paie réellement 40.000, cela doit se refléter sur le total, non ? S'il y a des douaniers, expliquez-moi ce que je n'ai pu comprendre. La dame que je n'ai cessé d'acculer m'a demandé, pour se défaire de moi, d'aller voir son chef à 13 kilomètres de là où l'on se trouvait tous les deux. Quel manque de classe !

Delphe KIFOUANI
Réalisateur, Enseignant- Chercheur en Etudes Cinématographiques
Chef du département Métiers des Arts et de la Culture
Responsable du Grécirea et membre fondateur  du réseau
Hescale Paris 3 Sorbonne Nouvelle
www.Grecirea.net www.ugb.sn