Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Lutte contre l’érosion côtière : Comment les hollandais récupèrent leur plage ...

Mardi 14 Mars 2017

Source photo: fr.wikipedia.org
Source photo: fr.wikipedia.org
La maîtrise des eaux aux Pays-Bas a toujours été importante pour la survie de ce pays : environ deux tiers des Pays-Bas sont vulnérables aux inondations et aux submersions marines. Dans le passé, de nombreuses vies ont été perdues, comme en souffre actuellement Saint-Louis avec sa vorace brèche sur la langue de Barbarie. Certaines régions comme la Zélande étaient très peu peuplées à cause des inondations potentielles.


Les habitants ont souvent modifié le profil de leur habitat, en construisant des remblais ou des digues mais également en creusant des canaux ou des lacs. Une expérience que pourrait bien capitalisée NDAR à la structure géographique si exposée aux changements climatiques. Après de nombreuses expérimentations, des catastrophes, des essais, des avancées technologiques, ils ont imposé le profil du pays tel qu'il est aujourd'hui et qui serait très différent sans la main de l'humain.

Ceci peut être résumé par ce dicton : « Dieu a créé le Monde et les Néerlandais ont créé les Pays-Bas »

Lutte contre l’érosion des côtes …

L'érosion côtière est comparée à la côte dite de base (en néerlandais : BasisKustLijn), le littoral moyen en 1990. Du sable dit de reconstitution est utilisé là où les plages reculent trop. Environ 12 millions de m3 de sable sont déposés chaque année sur les plages et au large des côtes.

D'un autre côté l'Eurogeul et l'IJgeul ont besoin d'être dessablés et produisent une partie du sable.
Une expérience appelée le moteur de sables visant à renforcer les côtes pourrait être répétée, voire exportée, si elle est concluante.

Un projet de maisons flottantes

On construit actuellement aux Pays-Bas des maisons flottantes. Depuis le chantier de construction, les villas sont remorquées sur l'eau jusqu'à destination. Dans leurs calculs et leurs plans, les ingénieurs tiennent compte des embûches (écluses par exemple) que rencontrera chaque bâtiment pendant son transfert. Une cinquantaine de projets d'urbanisme aquatique sont à l'étude ou en chantier. À Leeuwarden, certains lotissements sont déjà (2008) habités, ainsi qu'à IJburg en (2013)

D'ici à 2050, les ingénieurs devraient aussi bâtir des cités aquatiques en mer du Nord, soit de vastes plates-formes alimentées en énergie par la force motrice des vagues.
 
NDARINFO.COM
Eléments de recherches tirés sur Wikipedia

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Tintin le 14/03/2017 21:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La Hollande a 1000 ans d'expérience de lutte contre la mer .....ici on n'est meme pas fichu de refaire le mur de protection de GuetNdar !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.