Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Mise à niveau des entreprises à Saint-Louis : 757 millions de FCfa accordés à sept Pme

Samedi 3 Mars 2018

Des conventions de financement portant sur 757, 6 millions de FCfa dont 521 millions d’investissements approuvés et 236,6 millions de primes octroyées, ont été signées, hier, à Saint-Louis, par le Directeur général du Bureau de mise à niveau, Ibrahima Diouf et le Directeur général adjoint de la Saed, Aboubakry Sow. Ce financement est destiné à 7 entreprises des régions de Louga, Saint-Louis et Matam.


En présence de l’adjoint au gouverneur chargé du développement, Sahite Fall, du Secrétaire général du ministère du Commerce, Makhtar Lakh, du Directeur général adjoint de la Saed, Aboubakry Sow, le Directeur général du Bureau de mise à niveau, Ibrahima Diouf, a réitéré son engagement à poursuivre cette collaboration avec ces entreprises de l’axe Nord.

Il s’agit de Syka Entreprise, dirigée par deux jeunes, qui s’activent dans le domaine de la transformation et de la commercialisation du riz blanc et qui ont bénéficié d’un financement de 43 millions de FCfa d’investissement approuvés et de 21 millions de FCfa de primes octroyées, du Gie Darou Mbodjéne, dirigé par un jeune diplômé en gestion, de l’université Gaston Berger qui mène également des activités dans le domaine de la production, de la transformation et de la commercialisation du riz blanc (69,4 millions d’investissements approuvés et 31,4 millions de primes octroyées).


Agropal a aussi bénéficié d’un financement de près de 92 millions de FCfa d’investissement approuvés et de 42 millions de primes octroyées, qui lui permettra de poursuivre ses activités dans les domaines de l’aviculture et du maraîchage. Mfk/Glaces, entreprise de fabrique et de commercialisation de glace dirigée par une femme, s’est retrouvée avec un financement de 70 millions, 272.600 de FCfa d’investissements approuvés et de 30 millions, 335.040 de Cfa de primes octroyées. Agroval est aussi une autre entreprise dirigée par une femme et qui s’active dans le domaine de l’horticulture, de la culture vivrière.

Elle a bénéficié d’un financement de 62 millions, 722.859 de FCfa d’investissement approuvés et 29 millions de Cfa de primes octroyées. Établissement Aïssatou Gaye, dirigée par une femme, se déploie dans la production, la transformation et la commercialisation du riz (103 millions, 337.915 de Cfa d’investissements approuvés et 45 millions, 655.166 de Cfa de primes octroyées). Gie Delta Linguère a aussi signé, avec Bmn, une convention de financement portant sur 80 millions, 673.623 de FCfa d’investissements approuvés, sur 37 millions, 114.926 de Cfa de primes octroyées.
 
Selon Ibrahima Diouf, à la fin du Plan de mise à niveau, il est attendu, de ces sept entreprises de l’axe Nord, une augmentation du nombre d’emplois de 58%, soit 28 nouveaux emplois permanents, une augmentation du nombre d’emplois temporaires, de 15 à 150 %. Ces 7 Pme de la zone Nord font travailler actuellement 48 personnes dont 7 femmes (emplois permanents) et 127 autres personnes dont 13 femmes (emplois temporaires).
 
Avec ces financements, a-t-il précisé, le Bureau de mise à niveau espère enregistrer une augmentation de la capacité de production et de la qualité des produits, grâce à la modernisation de l’outil de production et l’augmentation des surfaces cultivées, une augmentation du chiffre d’affaires variant entre 51% et 300%, une augmentation de la rentabilité, une optimisation des consommations énergétiques, un renforcement des capacités du personnel en techniques de production agricole, gestion, comptabilité, une meilleure organisation par la mise en place de manuel de procédures administratives et financières.
 
S’adressant à la presse, Ibrahima Diouf a rappelé que le Programme « Développer l’emploi au Sénégal, Renforcement de la compétitivité des entreprises et de l’employabilité dans les zones de départ » est financé par l’Union européenne, avec délégation à l’Agence française de développement, pour une durée de quatre ans (2017/2020). Il a été officiellement lancé le 10 mai 2017. Doté d’un budget global de 26 milliards de FCfa, dont 7,7 milliards pour la Mise à niveau des entreprises, ce programme vise à soutenir la création et le développement des Pme, ainsi que la formation et l’insertion professionnelle des jeunes dans les régions de Ziguinchor, Kolda, Sédhiou, Kédougou, Tambacounda, Saint-Louis, Louga et Matam, afin de lutter contre les causes profondes de l’émigration clandestine.
Mbagnick Kharachi DIAGNE
LE SOLEIL