Connectez-vous
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

OPINION - Lettre ouverte d'un Foutankais au Président Macky SALL. Par Adama GAYE

Dimanche 24 Mars 2019

Contre vents et marées j’ai voté pour vous, comme toute la déferlante qui a conquis les urnes dans tout le Fouta ce 24 février 2019.Force est d’accepter, cependant que cette date restera à jamais gravée dans la mémoire de chaque fountankaise et de chaque foutankais.


OPINION - Lettre ouverte d'un Foutankais au Président Macky SALL. Par Adama GAYE

Et pour cause, jamais dans l’histoire du Sénégal, l’exercice du droit citoyen de vote d’une communauté, ou d’une partie du pays n’aura suscité autant d’interprétations calomnieuses, de stigmatisations abusives, allant même jusqu’à faire trembler les fondements solides que l’on croyait indéboulonnables de notre jeune nation.

Sur ces lieux, berceau de la démocratie moderne, où le vote basé sur les seuls critères de compétences, d’éthique, d’équité et de bonnes mœurs fut expérimenté pour la première fois au monde sous l’égide de Thierno Souleymane Ball, on a voulu faire croire que nous sommes incapables de faire comme nos aïeuls choisir selon aucun autre barème que celui de l’ethnicisme et de l’identitaire géographique.

Monsieur le Président j’ai souffert de la haine, du mépris, d’injures, de rejets sur la seule base et le seul tort de partager avec toi la même communauté. Le dicton « Neddo ko badum » déterré des profondeurs abyssales de la sagesse Peulh, puis péjoré et détourné à des fins de stigmatisations, de blâmes et de critiques infondées nous a beaucoup blessé

Personne n’a voulu comprendre que notre vote puisse être compris comme la sanction positive à l’endroit de celui qui vient de donner corps à nos éléphants blancs que sont : le désenclavement en cours de l’Île à Morfile, la réfection de la nationale 2 Ndioum –Ourossogui –Bakel, l’électrification tant bien même que nous dénonçons l’iniquité des prix du COMASEL , l’aménagement et l’équipement de périmètre irrigués villageois …..

Ce sont ces réalisations qui viennent de rallumer notre fierté d’être sénégalais et notre encrage à la nation du père Léopold. Il y’a peu quand, nous ne le sentions pas ainsi, lorsque nous étions obligés de prendre les routes de la Mauritanie pour voyager, quand nous nous nourrissions beaucoup plus de leurs marchandises que des nôtres …

Ils ignorent que nous avons aussi voté pour l’espoir et l’espérance M le Président . Moi, jeune du département de Podor, de conviction Mackyste, le premier volet sur lequel j’attends le Président de la république est celui de la restauration de notre dignité de militant et de citoyen.

Par ton action à la tête l’Etat je voudrais Monsieur le Président de la république que mon vote soit juste la traduction de mon engagement total et entier au concept du « un Sénégal de tous, et un Sénégal pour Tous ». Pour le traduire acte concret, le Fouta et les fountankais mettent à la disposition du peuple sénégalais tout son potentiel naturel et humain.

M le Président de la république, veuillez interpréter mon vote par ma conviction de faire en sorte à travers votre action que les terres riches du Fouta deviennent véritablement le grenier qui nourrira le reste du pays.

Nous venons en effet, de découvrir d’importantes réserves de gaz et de pétrole dont nous espérons bénéficier d’une magne financière de 400milliards par an à partir de 2021.Rendons grâce à Allah pour ce bienfait, mais retenons que le Bon Dieu nous a gratifié depuis toujours d’un autre pétrole que nous n’avons jamais envisagé d’exploiter sérieusement.

Nous importons du riz .Rien que sur une période de 20 mois près de 444 milliards sortent de notre pays pour nourrir les sénégalais ,alors que nous disposons d’un énorme potentiel de terre pour faire manger leur faire manger à satiété et fabriquer plusieurs agriculteurs millionnaires en un temps record.

Il suffit juste d’ériger l’aménagement de plus de 220 ha arables du Fouta au rang de grands projets de l’Etat à l’image du T.E.R, de l’Ila Touba ou de Diamiadio et le confier à l’APIX. La mise en place ,dans un délai réduit de toute la chaine de production , allant de la culture à l’industrialisation en passant le transport, la commercialisation et la transformation pourra , rien qu’à travers ce seul projet , absorber le million d’emploi promis par le candidat de l’ APR que vous étiez et inaugurer la véritable souveraineté alimentaire reine de toutes les émergences.

Imaginez la croissance rapide et inclusive que génèrera tous les 20 mois, ces 444 milliards initialement destinés à l’étranger et désormais reversés aux sénégalais à travers ses agriculteurs, ses transporteurs, ses commerçants, et ses bras valides. Des spéculations tels que l’oignon, l’igname, la patate douce, la pomme de terre, le bissap ….peuvent générer des centaines de P.M.E et leur corolaire l’emploi et l’abondance.

Une situation qui exigera alors beaucoup de compétences et de connaissances pour une meilleure maitrise d’une agriculture intensive en pleine extension. Alors la mise sur pieds d’un grand institut de l’agriculture sera d’une absolue nécessité, tout comme les centres de formations professionnelles.
- De même l'élevage et la pêche doivent tout aussi bénéficier d'un coup de fouet : la pisciculture et la culture de fourrage devraient accélérer et moderniser ces deux secteurs pour une autosuffisance en poisson , en viande ,en moutons de Tabaski et en lait 
-Monsieur le Président le dragage et la mise en circulation de bateaux pour le transport des biens et des personnes tout le long du fleuve de Saint-Louis du Sénégal à la Guinée en passant par le Mali et la Mauritanie est une alternative crédible à la route et aux rails

- Monsieur le Président de mon vote, faites-en que le tourisme trouve au Fouta un terreau fertile par une exploitation intelligente de sites historiques tels que Alwar, la création d’un musé des cultures et de l’histoire de la vallée.

-Monsieur le Président, la Santé fut le parent pauvre de votre premier mandat dans l'île à Morfile ,. Faites en sorte que l'Hôpital de CasCas soit achevé , érigé au rang de structure de santé de calibre sous régionale .

Outre l'impératif de terminer dans les plus courts délais les routes déjà engagées la jonction entre la nationale 2 et Linguère à partir de Dodel offrirait de belles perspectives de circulation plus fluide des biens et des personnes depuis Bogué en passant par les futurs ponts sur le Gayo et le Doué .Un autre axe qui à partir de Bogué en Mauritanie sera économiquement aussi viable que le corridor Casablanca - ,Rosso -Saint Louis -Dakar .

Excellence , Monsieur le Président je demeure convaincu que vous ne menagerez aucun effort pour faire comprendre au monde que le Fouta et les foutankais ont bel bien raison de parier sur le candidat sur lequel tous les espoirs et les espérances sont placés pour sortir le Sénégal et son nord de la pauvreté. 
C'est à ce prix seulement que l'honneur de tous ceux qui ont été taxé de moutons de Panurge pour avoir voté pour vous sera restauré . 

Je ne me fait aucune illusion sur la chance que ma lettre puisse atterrir sous vos , je demeure certain cependant que votre insatiable désir de rendre mémorable votre passage à la tête de la magistrature sénégalaise vous guidera sur les projets énumérés . 

Soyez alors assuré de l'expression de ma profonde gratitude et de mes remerciements anticipés.

Adama Gaye


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par TALL Abdoulaye le 24/03/2019 11:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci mon frère Ami Mr Gaye vous avez tout dit dans cette lettre ouverte pour son excellence monsieur le Président de la république Mr Macky SALL.

2.Posté par Amadou S. Kane le 25/03/2019 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je valide totalement votre pertinente analyse. Le Sénégal est un et indivisible et nous devons éviter de stigmatiser injustement des communautés (ethniques ou religieuses) pour ne pas mettre en danger notre commun vouloir en vivre ensemble dans la paix et la cohésion sociale. D'autre part, je suis également d'avis que le Président Macky Sall doit interpréter globalement le vote de la majorité du peuple sénégalais et des foutankais en particulier comme un espoir placé en lui pour concrétiser sa vision d'un Sénégal émergent, " pour tous ", en exploitant notamment les immenses potentialités hydro-agricoles de la vallée du fleuve et en poursuivant son désenclavement intégral comme indiqué ci-dessus.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.