Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

S’unir autour de l’essentiel : Pinçons tous nos Koras et accordons ensemble nos violons. Par Papa Aby KANE DIALLO

Lundi 22 Janvier 2018

L’histoire retiendra que 3 dignes fils de Saint-Louis se sont retrouvés pour l’essentiel c'est-à-dire sauver la Langue de Barbarie de l’érosion marine qui est entrain de l’emporter si rien n’est fait.


En effet, Amadou Mansour FAYE, Ameth FALL Braya et Cheikh Bamba DIEYE ont décidé de s’unir pour réserver un accueil chaleureux aux Présidents Macky SALL du Sénégal et Emmanuel MACRON de la France, hôtes de Saint-Louis et de la Langue de Barbarie, ce 3 février2018.


Sous la Ve République, de Charles DE GAULE à François HOLLANDE, jamais de mémoire d’homme, un Président français n’a foulé le sol de la Langue de Barbarie. Le privilège de venir juste à notre chevet, doublé du privilège, sans nul doute, de plaider pour faire mobiliser des ressources de toutes sortes auprès de la COP 21 et des désidérata des finances internationales pour sauver la Langue de Barbarie et Saint-Louis, donnent au Président MACRON énormément de crédits, au point d’être accueilli à l’unisson comme un Roi.


Nous n’avons que notre chère Langue de Barbarie et qui s’y attache autant d’importance nous y implique.
Bravo à Ameth FALL Braya et à Cheikh Bamba DIEYE pour leur esprit de grandeur, leur gentillesse et leur amour de leur terroir.

Pourtant, la palme revient au Maire Amadou Mansour FAYE pour 2 raisons :

D’abord, pour avoir eu le flair de demander expressément au Président MACRON, lors de la conférence de Paris de la COP 21 de venir à Saint-Louis pour mesurer le danger.

Ensuite, pour avoir eu l’initiative d’aller chercher ses principaux adversaires politiques des municipales de 2014 et de les associer à une cause commune. Belle leçon de générosité et de grandeur.

Cette attitude interpelle, au plan national, tout le monde avec au premier rang la classe politique qui doive s’inspirer de Saint-Louis pour, enfin, avoir la faculté de s’unir sur des questions de survie, de souveraineté, de sécurité, entre autres.

Par Papa Aby KANE DIALLO