Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Sans gouverneur depuis 3 mois : Saint-Louis, le vide administratif

Samedi 13 Février 2021

Saint-Louis n’a plus de gouverneur ni de Contrôleur régional financier (Crf) depuis plusieurs mois. Le premier, nommé directeur de Cabinet du ministre de l’Intérieur, et le second, parti à la retraite, n’ont toujours pas été remplacés. Une situation très préjudiciable à la région qui a perdu ses bras administratif et financier.


C’est un vide administratif qui perdure : A la tête de chaque région administrative du pays, on retrouve un gouverneur, secondé par deux adjoints. Depuis quelques semaines, Saint-Louis vit une situation inédite puisque la ville ne compte que sur un adjoint au Développement pour gérer ses affaires. Elle a perdu son gouverneur depuis le lendemain de la nomination du nouveau ministre de l’Inté­rieur. Félix Antoine Diome a, en effet, choisi Alioune Aïdara Niang pour en faire son directeur de Cabinet. Ce dernier a d’ailleurs été aperçu plusieurs fois derrière le ministre dans des cérémonies. Seulement, puisque cette nomination ne s’est pas faite par décret présidentiel, elle reste ignorée du grand public depuis plusieurs semaines.

Le gouverneur a pendant un certain temps pu gérer la situation avant que son absence ne devienne flagrante.

Aujourd’hui, c’est l’adjoint chargédes affairesadministratives, Khadim Hanne, qui préside toutes les activités et cérémonies officielles relevant de la compétence de la gouvernance. Ces apparitions répétées de l’adjoint au Développement et les absences du gouverneur ont fini par attirer l’attention des populations qui continuent de se poser des questions. Ce qui est plus préoccupant, c’est qu’à l’image des autres régions du Sénégal, Saint-Louis est à un tournant décisif, surtout avec la gestion de la pandémie du Covid-19. La région, qui connaît depuis plusieurs semaines une flambée des cas positifs, a besoin de toute la pugnacité de son Administration territoriale pour faire face efficacement et ainsi apporter une riposte appropriée non seulement sur le plan sanitaire par la prise en charge et le suivi des malades, mais aussi sur le plan administratif par un coaching efficace du Comité régional de gestion des épidémies et la prise d’arrêtés à même de faire appliquer correctement sur le territoire régional les mesures de restriction prises par le ministère de l’Intérieur et celui des Transports.

Même si jusque-là la présence de l’adjoint au Dévelop­pement permet de faire face à certaines préoccupations, il est constant que les Saint-louisiens affichent leurs inquiétudes dans la mesure où non seulement ce dernier est seul sur le terrain à cause de l’absence du gouverneur, mais aussi de l’affectation depuis plus de trois mois de l’adjoint administratif qui, lui aussi, n’a pas été remplacé. Ces inquiétudes sont d’autant plus fondées que le département de Saint-Louis connaît depuis le début de la deuxième vague du Covid-19 une inquiétante recrudescence des cas positifs. Cela, alors qu’au départ, les autorités administratives et sanitaires avaient mis en place des stratégies de riposte très efficaces avec un très bon suivi des malades dans les centres de traitement et à domicile.

Un dispositif très efficace de surveillance avait aussi été mis en place par le gouverneur au niveau des frontières, surtout à Rosso, principal point de passage à la frontière entre le Sénégal et la Mauritanie, avec l’implication de tous les acteurs concernés parmi lesquels les forces de défense et de sécurité. Aujourd’hui, ce dispositif à la frontière connaît un relâchement. Il s’y ajoute que même dans la gestion de l’évolution de la pandémie, des problèmes sont constatés, surtout s’agissant du suivi des malades qui peinent à se faire tester correctement et à recevoir les résultats de ces tests. Selon certains témoignages, les résultats peuvent mettre une semaine à parvenir à leurs destinataires. D’autres témoignages révèlent aussi des failles dans le suivi des personnes testées. En effet, certaines d’entre elles, dont les résultats reviennent positifs, continuent de circuler librement au moment où la nouvelle de leur statut leur est notifiée. Tout porte à croire donc que la nomination d’un nouveau gouverneur est un impératif dans une région où les enjeux sont par ailleurs multiples et les défis très nombreux avec l’exploitation future du gaz.

Absence d’un contrôleur régional financier

A côté de cette situation inhabituelle à Saint-Louis, il y a également l’absence remarquée d’un Contrôleur régional des finances (Crf) qui pose surtout beaucoup de problèmes aux usagers de l’Administration. En effet, l‘ancien contrôleur, en place depuis plusieurs années, a quitté son poste pour faire valoir ses droits à une pension à la retraite et n’a pas été remplacé. Son départ a déjà posé de nombreux désagréments, car personne au niveau du service n’a compétence à signer à sa place. Pour contourner la difficulté et ainsi éviter un blocage, les autorités ont recouru au Crf de Louga pour gérer certains dossiers.

Cependant à cause de la sensibilité de la matière, les usagers ont connu des difficultés liées à des procédures, le Trésor étant très rigoureux sur certains dossiers financiers que le Crf de Louga ne peut pas gérer. Il faut donc nécessairement, pour plus d’efficacité et moins de lourdeurs, qu’un nouveau contrôleur régional financier soit nommé au plus vite. Jamais Saint-Louis n’avait connu cette situation délicate qui, si l’on n’y prend garde, risque de lui être très préjudiciable à la longue.

Lequotidien.sn
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Rahne le 14/02/2021 08:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Où se trouve le maire quand il s''agit de la Commune ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.