Connectez-vous
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Sénégal : "la prévalence du VIH/SIDA est en train de baisser"

Jeudi 14 Mars 2019

La prévalence du VIH/sida au Sénégal, qui est de 0, 5 % à l’échelle de la population globale, se trouve dans une tendance baissière, même si certains groupes à risque restent fortement touchés par la pandémie, a révélé la secrétaire exécutive du Conseil national de la lutte contre le VIH/sida (CNLS), docteur Safiatou Thiam.


Sénégal : "la prévalence du VIH/SIDA est en train de baisser"
 
"La situation du VIH est celle d’une épidémie qui est en train de baisser, parce que les nouvelles infections sont en train d’être éliminées", a-t-elle dit dans un entretien accordée à l’Agence de presse sénégalaise (APS). 
 
Selon Mme Thiam, cette situation cache toutefois "des disparités parce que dans certains groupes la prévalence est très élevée. C’est le groupe que nous appelons les populations clés les plus exposées aux risques du VIH/Sida".
 
Elle a précisé que les hommes ayant des relations avec des hommes ont une prévalence "très élevée" de 24 % et "sont plus exposés", comme le sont également les consommateurs de drogues injectables chez lesquels "la prévalence est de 9%".
 
Bien qu’étant encore élevée avec 6, 6%, la prévalence chez les professionnelles du sexe "est en baisse comparée aux autres années". 
 
Mais il y a aussi d’autres groupes où la prévalence est plus élevée que dans la population générale, "des fois de deux à trois fois’’ voire "jusqu’à quatre fois", a-t-elle relevé. 
 
Elle a évoqué à cet effet "le cas des prisonniers chez qui la prévalence est de 2% là où elle est à 0,5% dans la population générale".
 
Dans certaines zones également qui sont des zones de haute vulnérabilité comme les zones d’orpaillage, "la prévalence est élevée pour les populations qui gravitent autour" de cette activité.
 
"Il y aussi les régions transfrontalières comme Kolda […] où la prévalence est supérieure à la moyenne nationale", a-t-elle ajouté.

APS
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.