Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Transparence dans les industries extractives : l’ITIE veut « renforcer la confiance du public » et susciter « un débat constructif » (vidéo)

Jeudi 15 Mars 2018

Le président du comité national de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (CN-ITIE) a insisté, jeudi, sur la nécessité d’une « prise de conscience collective » et « d’une collaboration active autour de la mise en œuvre du dispositif de suivi et de planification stratégique du secteur des hydrocarbures déclinée par les pouvoirs publics à l’horizon 2021 ».
 
Mankeur NDIAYE qui présidait une rencontre de sensibilisation avec des acteurs clés de la ville sur la gouvernance du secteur des Hydrocarbures au Sénégal, a indiqué que la mise à la disposition d’informations claires sur les ressources extractives est un impératif dans ce contexte de découvertes de pétrole et de gaz au dans la région.
 
« L’accès à des informations relatives à l’utilisation des recettes tirées de l’exploitation pétrolière, gazière et minière est devenu un droit fondamental invoqué et revendiqué par toutes les populations du pays notamment celles impactées par les activités extractives », a noté l’ancien ministre des Affaires étrangères qui s’est par ailleurs réjoui de l’implication positive des parties prenantes à Saint-Louis.
 
«  L'ITIE s’emploie à créer un cadre propice de dialogue entre les parties prenantes afin de renforcer la confiance du public en suscitant un débat informé et constructif. Et la présence de tous les acteurs clés du secteur extractif aujourd’hui en constitue un exemple », a-t-il déclaré.
 
L’atelier de Saint-Louis a permis de partager les principaux résultats contenus dans les Rapports ITIE 2015 et 2016 avec les autorités administratives de la région de Saint Louis, les organisations de la société civile (OSC), les Organisations communautaires de base (OCB), les élus locaux, les représentants des communautés, les entreprises présentes dans la zone, la presse, etc.
 
« Ces documents constituent un outil d’aide à la décision pour l’État et un instrument de contrôle pour les citoyens en permettant à ces derniers à avoir une description de la répartition des revenus provenant des industries extractives dans le budget national », a souligné le diplomate qui invite la société civile à exploiter ces rapports  pour mieux sensibiliser les citoyens.
 
Il faut signaler la participer  de la commission nationale mauritanienne de l’ITIE à ce conclave. Hamada Ould Sneiba, le responsable de la communication de cette instance, a magnifié la collaboration fructueuse que son organisation entretient avec  celle du Sénégal.
 
>>> Suivez les explications de Mankeur Ndiaye et de Hamada  SNEIBA
 

NDARINFO.COM

 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.