Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

​Occupation des places Faidherbe et SONATEL : les malades souffrent ...

Jeudi 2 Mai 2019

Source Image : Google Map
Source Image : Google Map
Le cercle des associations de malades de Saint-Louis déplore l’occupation des places Faidherbe et Sonatel. L’obstruction de ces axes qui provoque des embouteillages montre rend difficile l’évacuation sanitaire et le déplacement de patients vers le centre hospitalier régional de Saint-Louis. 

Les associations des drépanocytoses, des hémodialysés, des asthmatiques, des handicapés et des diabétiques ont saisi le gouverneur de région Alioune Aidara NIANG pour demander une délocalisation de toute manifestation sur ces lieux.

« La liberté d’autrui s’arrête là, par où commence celle de l’autre.
Par conséquent, une prise de conscience des uns et des autres, sous l’éclairage de la raison et du bon sens, s’avère plus que nécessaire dans l’intérêt et le droit de tous », rappelle Doudou DIOP, le coordonnateur du cercle  des associations de malades.

NDARINFO.COM
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par NDAR NDAR le 02/05/2019 23:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ENFIN ! DES VOIX SE LÈVENT.

2.Posté par NDAR NDAR le 03/05/2019 01:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ENFIN DES VOIX SE LÈVENT.!

3.Posté par Abdourahmane le 03/05/2019 09:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'est il pas temps de regarder le problème de l’hôpital de Saint Louis. L’île et la Langue de Barbarie abritent moins de 20 % de la population de Saint Louis. L’étroitesse du pont Faidherbe et la proximité du marché de Sor et surtout l'essor de la ville qui se développe sur les axes menant vers l'Université et vers Rao font que les embouteillages sont devenus la norme sur le pont.. Ne devons nous pas penser à un bloc opératoire en dehors de l’île ou même un autre hôpital en dehors de l’île.
Gouverner c'est prévoir. Un aléas sur le pont peut provoquer des difficultés. Qu'Allah nous en préserve.

4.Posté par Issa le 03/05/2019 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enfin, un problème sérieux est soulevé.
On dirait que cette ville n'a pas d'autorités.
Personne ne parle. Chacun fait ce qu'il veut. C'est vraiment malheureux.
Ils faudrait que nos autorités locales soient plus rigoureux et mettent de l'ordre dans cette ville. C'est l'indiscipline totale dans tous les quartiers. Il faudrait des arrêtés pour réglementer tout ça.

5.Posté par Issakha le 03/05/2019 18:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J’espère qu’ils ne vont pas se lever un bon jour pour demander que l’on interdise les appels à la prière, les Wazifa et les Khaddra Juuma, prétextant que ça gêne les malades.
C’est devient de plus en plus pathétique dans notre ville où chaque quelqu’un se réveille pour se donner une soit disante mission de messi

6.Posté par zeugma le 03/05/2019 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
justement il faut interdire cela parce que le repos des malades est une sur-priorité et que rien ne peut justifier que l'on s'autorise à déranger, gêner ou perturber des personnes souffrantes, à moins d'être un monstre insensible. Aucune croyance ni religion ne peut permettre cela. D'ailleurs la pollution sonore, le bruit et toutes les sortes de nuisance préjudiciables au bien-être sont prohibés en Islam. Mais puisque ce sont les ignorants qui ont pignon sur rue dans ce pays, bonjour les dégâts! Pauvres malades je vous plains! Dieu devrait changer les rôles et mettre ces gens qui prônent le bruit à votre place et vous à la leur, comme ça ils comprendraient.Non mais franchement on se demande où on est et si les vrais malades sont vraiment ceux qui sont dans les hôpitaux!

7.Posté par Xxy le 03/05/2019 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je me souviens de cette nuit passée à l'hôpital de Saint Louis et ma frayeur causée par l'appel du muezzin à 5 heures du matin. J'ai eu si peur que je ne pouvais plus me rendormir pour quelqu'un qui avait été admis pour fatigue intellectuelle et mis sur Valium pour se reposer. C'était en 1986. Celui qui appelait à la prière à la mosquée du Sud de l'île était bègue. Alors imaginez.

8.Posté par NDAR NDAR le 03/05/2019 23:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une belle analyse de ABDOURAHMANE. mais en attendant que les vœux se réalisent , l’autorité a, savoir le gouverneur ,doit réagir pour rendre accessible hospitalité.et l'ambulance et autres véhicules transportant des malades.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.