Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

​Protection côtière de Saint-Louis : Vers la construction d'ouvrage en enrochement d'une longueur de 2.150 mètres (vidéo)

Vendredi 24 Mai 2019

Houle dangereuse à Saint-Louis. Crédit photo : NDARINFO
Houle dangereuse à Saint-Louis. Crédit photo : NDARINFO
Le comité de pilotage du Projet de Protection Côtière de Saint-Louis (PPCS) a tenu, vendredi, sa première réunion de coordination. Au cours de cette rencontre, le dispositif préconisé pour la protection de la Langue de Barbarie, a été présenté. 

Il s’agit d’un ouvrage enrochement d’une longueur de 2150 mètres et de plus de 3 mètres de hauteur. L’infrastructure dont la réalisation a été financée par l’Agence Française de Développement (AFD) pour un coût de plus de 10 milliards e FCFA permettra de faire face aux assauts des vagues. 

« Nous sommes dans la dernière étape de contractualisation avec le groupement d’entreprises chargé de réaliser les travaux et la mission de contrôle », renseigne Mamadou WADE, le secrétaire général de l’Agence de Développement municipal (ADM).

« Ce projet est une composante d’un important programme mis en œuvre par le gouvernement pour résoudre définitivement le problème de l’avancée de la mer », a-t-il rappelé. 

Une durée d’exécution de dix-huit mois sera nécessaire avec 3 ans de suivi scientifique après sa réalisation, renseigne Khadim HANN, l’adjoint au gouverneur qui présidait la rencontre. « L’ouvrage devra tenir entre 30  et 50 ans », a-t-il noté. 

>>> Suivez les éclairages des parties prenantes …
 

NDARINFO.COM

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Abdoulaye Mamesine BA le 25/05/2019 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dix milliards de francs CFA pour protéger Saint- Louis de l’érosion côtière, sur une longueur de 2 150m et sur une hauteur de plus 3m, entre30 et 50ans, est-ce une solution durable et pérenne ?
Lors du dernier raz- de- marée, seule la plage de l’hydrobase avait résisté aux furies des vagues de la mer. Malheureusement, les énormes dunes de sable et les filaos géants qui servaient de remparts sont entrain d’être détruits au profit de constructions et de de tout genre inopportunes contre l’avancée de la mer.
A mon humble avis, si ne serait-ce que pour cette partie, un reboisement touffu, bien protégé et bien entretenu, sur une large superficie entre l’océan et les habitations, pourrait tenir aussi longtemps qu’on ne le croirait. Nous apprend-on des anciens, tel fut l’œuvre des colons, de Sal-Sal jusqu’au Cap Skirring.

2.Posté par Laye Seye Diop le 25/05/2019 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
''L'ouvrage devra tenir entre 30 et 50 ans...'' cela signifie 20 ans durant lesquels il y aura un flou total quant à la sécurité des personnes et des biens. La marge n'est elle pas trop importante?
Scientifiquement,l'intervalle de temps (20 ans) n'est il pas trop long et imprécis quant à la durabilité de l'ouvrage?
Cette imprécision renvoie à une autre interrogation qui est celle de la solidité et de la pérennité de l'ouvrage sur 30 ans.
Faudra t il recommencer à zéro et reprendre les mêmes travaux au bout 30 ans?
En prenant les exemples de ce qui se fait ailleurs y aurait pas un moyen d'assurer la protection de la ville de Saint Louis non pas sur un peu plus d'un quart de siècle mais sur plusieurs siècles une bonne foi pour toute et que l'on en parle plus....enfin...que les générations futures n'en parleront plus...

LSD

3.Posté par Sindoné le 25/05/2019 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Incroyable, la légèreté avec laquelle on traite un problème aussi sérieux et crucial pour la survie de Saint-Louis. Il partira d'où et s'arrêtera où?
Et les travaux entrepris par Eiffage?
Et les autres annoncés par l'un des intervenants? Comment s'articulent-ils les uns aux autres?
Quid de l'AFD initiatrice du PDT, un non-projet sur les starting blocks depuis une éternité ?
C'est vrai que le dernier intervenant a levé tous nos doutes; les locales approchent et tous les démons sont en transe.
Dommage que l'AFD accepte de se rabaisser à ce piètre rôle de rabatteur!

4.Posté par Issakha le 26/05/2019 01:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Triste de voir ce Sindone toujours jouer aux oiseaux de mauvaises augures. Lorsqu’on ne sait pas, on demande au lieu de faire le malin. Le PDT a permis la construction de la route de lhydrobase et de l’église entre autres. Les travaux de la place Faidherbe et l’avenue Mermoz est en phase de démarrage. Pour le reste informés toi au lieu de jouer à lExpert en tout. Je te suggère de méditer sur cet adage (les connaissances c’est comme la tarte, moins on en a, plus on l’étale)

5.Posté par Sindoné le 26/05/2019 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Issakha, sincèrement je préfère faire le malin plutôt que de jouer au larbin et au lèche-bottes... pour ne pas dire plus.. Le PDT est en phase de démarrage depuis ... plus de 10 ans. Et seule la route de l'hydrobase a été réalisée, et même pas à 100%! Et il se trouve malheureusement des créatures comme toi, dont le déficit de fierté est absolument irrésorbable, pour décerner des satisfécits aux "irresponsables" politiques parce que simplement ils assurent ta dose de "ripaas".

6.Posté par Tintin le 26/05/2019 22:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour des travaux de cet ampleur avec 10 milliards de Frs CFA soit 15 millions d'Euros on n'aura pas une digne "made in Hollande" ou on fait passer dessus des voies de chemin de fer et routes !!! c'est déjà un début ....par contre on ne précise pas comment seront transporté les blocs de roches qui je suppose viendront de Thies : peniches , au départ de Dakar , camions depuis Thies ????

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.