Connectez-vous
Saint-Louis du Sénégal
NDARINFO.COM NDARINFO.COM
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

«CINÉ MIGRATION» mise sur l'art comme instrument de sensibilisation

Samedi 27 Août 2022

La Caravane «Ciné Migration» de sensibilisation des populations sur les dangers et conséquences désastreuses de l’émigration clandestine et irrégulière au Sénégal, était avant-hier à Saint-Louis pour dérouler son activité. Celle-ci était marquée par une séance de mobilisation sociale et de projection d’un film sur les dures conditions de vie des jeunes candidats africains, à cette migration irrégulière. Ce film met en exergue les tranches de vies de ces derniers, confrontés à d’énormes difficultés pour traverser les frontières marocaines, mauritaniennes et algériennes dans le seul but de rallier les côtes espagnoles qu’ils considèrent comme étant l’eldorado.


«CINÉ MIGRATION» mise sur l'art comme instrument de sensibilisation
En effet, Ciné migration vise à valoriser les communautés locales grâce à leur participation active aux activités et à soutenir la cohésion sociale et le dialogue intergénérationnel. Cette caravane s’inscrit dans le cadre du Projet «Gouvernance, Migrations et Développement» (GMD) qui est mis en œuvre par la Direction Générale d’Appui aux Sénégalais de l’Extérieur sur financement de l’Union Européenne.

Le représentant de GMD, Mamadou Diallo, a saisi l’occasion pour rappeler la mise en place d’un fonds d’un milliard de francs CFA pour renforcer la lutte contre la migration irrégulière. «Le projet GMD, prévoit, à travers des fonds régionaux et nationaux, d’appuyer les migrants de retour et les potentiels migrants issus de couches vulnérables, que sont les jeunes et les femmes mais aussi les associations de migrants. «Ces fonds pourront contribuer ainsi aux processus d’intégration et de réinsertion des migrants de retour et de potentiels migrants actifs dans les secteurs de l’agriculture, de l’artisanat entre autres. Ils seront octroyés suivant une procédure rigoureuse, et bien définie par un comité de sélection», a-t-il précisé tout en soutenant que cette vision de la lutte contre la migration irrégulière offre de «réelles perspectives aux populations pour renforcer leur formation, leur insertion professionnelle et contribuer également au développement du pays».

À en croire toujours Mamadou Diallo, l’art devient un instrument d’information pour transmettre des messages à un public très varié atteignant les communautés les plus sujettes à la migration, et informant aussi bien les jeunes que les familles, qui jouent généralement un rôle crucial dans la décision des migrants de partir. Le spectacle est poignant et désolant lorsqu’on les montre périr atrocement en haute mer, après avoir fait l’objet d’une surcharge inhumaine à bord des zodiacs vidés de leur air au bout d’un voyage d’une journée éprouvante en plein océan Atlantique.