Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Destruction de la Langue de Barbarie : « le Taf yeungeul n’est pas la solution », dixit Me Mame Adama GUEYE (vidéo)

Jeudi 26 Avril 2018

En tournée dans la zone nord, le président du Mouvement « Sénégal bou Bess », candidat à la présidentielle de 2019, s’est rendu, ce matin dans la Langue Barbarie puis auprès des sinistrés à Khar Yalla.
 
Me Mame Adama GUEYE regrette le manque d’une vision stratégique dans la prise en charge des questions liées aux changements climatiques en estimant que le cas de Saint-Louis en est un exemple patent.
 
 
Appréciant l’état de la digue de protection détériorée par les dernières houles, l’avocat confie que cette solution semble dérisoire. «  Il faut quelque chose de plus sérieux », a-t-il dit.
 
Dans le cadre de la campagne électorale, ce mouvement envisage d’organiser un atelier spécifique à Saint-Louis qui regroupera plusieurs experts pour trouver des solutions contre l’érosion.
 
L’avocat appelle à poursuivre le combat contre la loi sur le parrainage en rappelant les acteurs politiques que la question des la délivrance des cartes d’électeurs « est cruciale » et qu’à ce titre, elle devrait mobiliser toute l’attention de l’opposition.
 
>>> Suivez sa réaction …


NDARINFO.COM






Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Issakha le 26/04/2018 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Maintenant c’est fini la politique des décibels et des réseaux sociaux.
Voici un des effets du parrainage. Maintenant aucun homme politique ne restera plus à Dakar pour faire le tour des radios et alimenter sa page Facebook. Ils sont obligés d’aller à la rencontre des populations. VIVE LE PARRAINAGE.

2.Posté par Issakha le 26/04/2018 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Maintenant c’est fini la politique des décibels et des réseaux sociaux.
Voici un des effets du parrainage. Maintenant aucun homme politique ne restera plus à Dakar pour faire le tour des radios et alimenter sa page Facebook. Ils sont obligés d’aller à la rencontre des populations. VIVE LE PARRAINAGE.

3.Posté par ABOU le 26/04/2018 19:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Exact maitre il faut faire comme les hollandais. AVEC UN GRAND BATEAU
ASPIRATEUR.
QUi se chargera de retourner sur les plages le sable avalé par la mer.
Ce bateau drainera des fonds marins le sable qui etait sur nos plages.
Meme s il coute 100millards il faut l acheter au lieu de ceder chaque annee. Un peu de notre territoire.


4.Posté par Tintin le 26/04/2018 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors que la brêche a été ouverte en 2003 sans que les politiciens se soucient des conséquences , comme les élections approchent ils viennent tous à St-Louis
apporter leur solution sans rien connaitre du problème !!!! les solutions existent mais elles sont trop cheres pour le Senegal .....triste réalité d'un pays pauvre

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.