Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

La Ligue des Imams et Prédicateurs du Sénégal rectifie Idrissa SECK

Mercredi 23 Mai 2018

Le bureau exécutif de la Ligue des Imams et Prédicateurs du Sénégal, suite aux propos tenus par Monsieur Idrissa Seck sur les messagers d'Allah, Ibrahima et Seydina Mouhamad PSL, sur les lieux saints du pèlerinage de l'islam, et sur le conflit israélo-palestinien, tient à faire les mises au point suivantes.


Il ne s’agit ni de polémiquer, ni de chercher à profiter d'une erreur de communication pour un quelconque règlement de compte. Le seul objectif visé est d'éclairer la lanterne des musulmans sénégalais et de rectifier les énormités notées dans cette sortie désastreuse de Monsieur Idrissa Seck qui, non seulement, portent atteinte aux symboles de la foi musulmane, mais ternissent aussi l'image du Sénégal dans toute la Oumma Islamique.


Aussi, la LIPS tient à apporter les précisions suivantes:

1- Considérer que les relations entre les arabes et les israéliens sont nées d'une querelle de demi frères, relève soit d'une méconnaissance totale de l'histoire du conflit qui oppose les israéliens aux palestiniens, ou d'une volonté de faire allégeance au lobby sioniste pour des raisons inavouées.


La création de l'Etat d'Israël à l'origine de ce conflit, date du 14 mai 1948 suite à la fameuse déclaration du Ministre Britannique des affaires étrangères M. Arthur James Balfour le 2 novembre 1917, qui promettait au mouvement sioniste la création d'un foyer où les juifs éparpillés dans le monde trouveraient refuge. Les sionistes devaient en contre partie, participer au financement de la guerre et exercer des pressions sur les USA pour qu'ils apportent leurs soutien aux alliés dans la première guerre mondiale. Ceci est évidemment loin d'une querelle de demi frères qui daterait de plusieurs milliers d'années. Cet État juif devait d’ailleurs, selon le premier voeu des sionistes, être créé en Ouganda ou en Argentine.


2- Dire que Sarata, qui était dans la même croyance que son époux le Prophète Ibrahima PSL est juive, constitue une négation du verset 67 de la sourate Aal-i-Imraan qui stipule : Ibrahim n'était ni juif ni chrétien. Il était entièrement soumis à Allah (musulman). Il n'était point du nombre des associateurs.


3- Dire que le Prophète Ibrahim PSL a chassé Hadjara de la maison parce qu'il était "fou amoureux" de Sarata repose également sur une ignorance abyssale de l'histoire des prophètes : Le Prophète Ibrahima PSL n'a pas chassé Hadjara, mais celle ci a voyagé avec lui pour aller
 

La Ligue des Imams et Prédicateurs du Sénégal






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.