Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

La digue de protection lâche : un collectif annonce une plainte contre Eiffage

Mardi 27 Mars 2018

Le coordonnateur départemental de Bokk Gis Gis juge «  scandaleux » l’enlisement prématurité de la digue de protection de la langue barbarie devant les investissements financiers massifs injectés dans ces travaux. Outré par l’incapacité de résistance de la digue face à la furie des vagues, Ousmane WADE  exprime son indignation devant les messages de propagande lancés sur l’efficacité de l’ouvrage.
 
«  Aujourd’hui, aucune silhouette d’ouvriers n’a été aperçue sur les lieux », a-t-il dit faisant allusion à l’arrêt actuel des travaux.
 
M. Wade renseigne que son parti et responsable de la langue de barbarie ont décidé de porter plainte contre l’État du Sénégal et la société française Eiffage en charge  de construction de la digue de protection  « pour que toute la lumière soit faite sur ce dossier, que les responsabilités puissent être situées ».
 
En plus de la requête qui sera livrée, mardi, au tribunal départemental de Saint- Louis, le collectif va exiger l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire sur cette affaire.
 
NDARINFO.COM