Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

La journée de l’arbre célébrée dans des conditions difficiles à Lompoul

Dimanche 4 Août 2019

La 36e édition de la journée nationale de l’arbre célébrée ce dimanche 4 août 2019 à Lompoul dans la commune de Kab GAYE (département de Kébémer) était finalement présidée par le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall au nom du chef de l’Etat que les populations s’apprêtaient à accueillir en pompe. Entaché par des couacs et des manquements notoires, le succès populaire espéré n’était pas au rendez-vous. 

La déception visible était motivée par le non venue du président de la République, ce qui avait chamboulé la programmation et le timing du déroulement normal de la cérémonie.  Le décor tricolore en a souffert et des draplets disparaissaient discrètement emportés  par des hommes de tenue.
 
Après 6 tours d’horloge ( 9h 30mn/14h 30mn) passée sous le chaud soleil, des personnalités se rendaient à Kébémer pour une meilleure réception. La masse supportait la fatigue, la faim, la soif et les rigueurs du climat insupportable. Même la presse a eu à déplorer certains manquements.
 
Malgré ces conditions, le maire de Kab GAYE a tenu à faire un long plaidoyer en faveur des pécheurs exposés « aux dures lois des gardes-côtes et des dures conditions de travail sans une assistance conséquente des pouvoirs publics ».

M. Abdoulaye SOW a déploré les coupes abusives de nos arbres qui dépeuplent nos forêts et qui enrichissent les trafiquants. Les taxes perçues sur l’importation des bois peuvent bien servir aux reboisements tout en améliorant les revenues des exploitants du secteur forestier.
 
Dans son intervention, le ministre est longuement revenu sur le sens de la journée don le thème portait sur « La place de l’arbre dans les planifications stratégiques» avec comme parrain de l’édition 2019 le ‘’beer’’ aux nombreuses vertus curatives. Il a terminé son discours en conseillant aux populations de planter, mais aussi de bien veiller sur la croissance des espèces mises sur sous-terre ».
 
Les sketchs sous forme de dialogues entre plusieurs espèces d’arbres ont suscité un impact certain sur l’assistance. 

LOUGAWEBMEDIAS.COM
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par le 05/08/2019 00:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La protection et le suivi des jeunes plantes constituent mon inquiétude. Que l'opération réussisse.Cet acte de haute portée civique et citoyenne devrait s'étendre sur tout le littoral sénégalais de Saint-louis au cap skirring.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.