Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Le Coronavirus : Une aubaine pour les Sénégalais et les Africains. Par Docteur Moustapha DIEDHIOU

Dimanche 19 Avril 2020

Le Coronavirus : Une aubaine pour les Sénégalais et les Africains. Par Docteur Moustapha DIEDHIOU
L’espoir d’un développement futur de la plupart des pays africains subsahariens et du Sénégal en particulier est fondé en partie sur le partenariat avec les grandes puissances. Cette réalité modélisée par plusieurs concepts contemporains tels que l’aide au développement, la mondialisation, les accords de partenariat peut être une illusion ou un cercle vicieux maintenant nos pays dans un perpétuel recommencement. Certaines rares initiatives africaines se heurtent souvent à un système verrouillé, huilé qui légitimise le leadership occidental à travers des concepts tels que la certification, l’homologation, l’accréditation. Concepts qui sont d’ailleurs crées, gérés et maitrisés par l’occident qui se retrouve lui-même acteur des échanges commerciaux menés avec l’Afrique. Et pourtant le conflit d’intérêts est décrié et dénoncé dans tout type de contrat ou d’échange entre deux acteurs quelconques.

Partant de ce constat, certains grands hommes, visionnaires de l’Afrique ont tenté de développer, de construire et d’acquérir les choses par eux même en se fondant sur leur peuple. Ces dirigeants africains, défendeurs des idées de développement au niveau des secteurs primaires (industrialisation massive, agriculture mécanique, valorisation primaire des produits locaux et/ou des matières premières…) sont souvent taxés d’extrémistes, d’intégristes, de dictateurs par ceux-là mêmes qui ont le monopole et la maitrise des nouvelles technologies de l’information et de la communication (médias).

Il est évident aujourd’hui avec la pandémie mondiale du coronavirus que le patriotisme reste une stratégie efficace, un peuple travail pour lui en premier, et pour sa survie.

Aujourd’hui, avec le ralentissement des échanges commerciaux qui en réalité étaient plus avantageux du côté de l’occident, l’Afrique se réveille. Le peuple sénégalais en particulier commence à montrer le talent dont il est capable : fabrication de gel antiseptique, de respirateurs, ébauches de confection de masques chirurgicaux et d’équipement de protection individuelle, création de logiciel de formulation d’aliment pour le bétail, développement de stratégie locale de riposte COVID-19 fondé sur nos réalités, etc.

Le coronavirus n’a certes pas fini de révéler toutes ses facettes sur le plan médical, mais aussi force est de reconnaitre que ce virus va permettre la visualisation, la valorisation du talent des Africains à travers cette lute pour la survie. Les autorités africaines en général et du Sénégal en particulier à travers ces exemples nombreux devraient s’atteler à la promotion et à l’encouragement des initiatives et des expertises locales. Car enfin on commence à comprendre que nous devons faire les choses par nous même. D’ailleurs les prémices du développement d’une nation naissent à la suite d’une prise de conscience collective. Tout peuple a besoin d’un déclic initiateur pour son émergence. Le coronavirus semble être ce déclic tant attendu pour nous Africains.

Au-delà du système de santé, tous les systèmes de la nation sénégalaise se voient impactés par le COVID-19, chacun par-ci et par-là développe sa stratégie d’autonomie dans la gestion.

C’est en effet une aubaine pour nos hommes politiques et pour nos sociétés de faire éclore les talents cachés des fils et filles de la nation sénégalaise à travers un discours constructif, galvaniseur et visionnaire. C’est une aubaine, pour les décideurs de se débarrasser du fardeau non avoué de l’occident et des règles non avantageuses qui régissent les échanges et les concepts. C’est une aubaine pour nos dirigeants de poser les actes de gestion pour une autonomie future. La noblesse dans la gestion est le propre du dirigeant qui espère les retombées pour les générations futures.
C’est une aubaine pour les secteurs primaires (la pêche, l’agriculture, l’artisanat…) avec les difficultés actuelles liées à l’exportation, de développer les possibilités de transformation locale.

C’est un profit inattendu pour nos valeureux cultivateurs d’écouler leur marchandise dans les marchés locaux et de sécuriser leur circuit d’écoulement devant l’absence du concurrent.

C’est une aubaine pour nos économistes d’appliquer un modèle économique intrinsèque indépendant, basé par exemple sur les concepts de microfinances.

C’est une aubaine pour les chercheurs d’appliquer les résultats de leurs inventions sur leur population. Cette pandémie est une aubaine pour valoriser et investir dans les produits de l’artisanat. C’est une aubaine pour notre chère armée nationale de développer et d’appliquer davantage le concept d’armée nation. C’est une opportunité, pour nos autorités sanitaires de développer l’autonomie dans tous les secteurs de soins nécessaires à une bonne prise en charge des patients (infrastructures médicales, médicaments, ressources humaines, consommables…). Notre regrettée pharmacopée locale africaine aurait pu être d’un grand secours devant les difficultés actuelles d’importation de produits médicaux.

Faire de la récupération politique serait un manque d’ambition totale d’impacter sur le cours des évènements. Chères autorités, le coronavirus est une chance qui vous permet de modéliser de nouveaux concepts, d’appliquer des politiques de gestion internes impactant directement sur vos populations, et ce, en toute liberté. Comme disait un penseur anonyme : « 5 siècles de baïonnette coloniale, spirituelle et néocoloniale ça déforme, et ça laisse des séquelles ; mais aussi 5 siècles de domination, ça forge au courage, à la dignité et au culte de la souveraineté absolue.»

RESTEZ CHEZ VOUS POUR NOUS – À VOUS DE JOUER -

Docteur Moustapha DIEDHIOU
Médecin Anesthésiste-Réanimateur Saint Louis / Sénégal

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Amadou Bayakh NDIAYE le 19/04/2020 23:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour la pertinence de la réflexion !!!
Chacun en ce qui le concerne selon ses capacités et ses compétences doit participer à ce changement dont nous avons tant souhaité. Du politique au chômeur, du chef d'entreprise à l'employé tout le monde...

2.Posté par Malamine le 20/04/2020 14:20 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Excellente contribution Dr, félicitations cher cousin : doomu réew mooy defar réew !

3.Posté par Abibou le 22/04/2020 12:45 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"L ''afrique a un talent caché" comme le disait l''autre" et c''est le moment pour nous de montrer au monde ce dont nous sommes capable pour qu''au sortir de cette pandémie nous puissons nous développer par nous même.
Belle réflexion frangin.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.