Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Le port fluviomaritime de l’Omvs, solution idéale contre l’érosion à Saint-Louis (universitaire)

Jeudi 23 Août 2018

Le port fluvio-maritime et les autres infrastructures que prévoit l’OMVS représentent la ‘’meilleure solution pour lutter contre l’érosion et la sédimentation’’ à Saint-Louis dont le cordon littoral est fragilisé par l’ouverture, en 2003, d’un canal de délestage, selon le géographe Alioune Kane.
 
‘’La délocalisation de certaines populations est aussi à envisager. Même si elle ne séduit pas les Sénégalais, cette alternative semble incontournable à l’heure actuelle’’, a dit le professeur titulaire à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, interrogé par le quotidien national Le Soleil sur les options pour freiner l’élargissement du canal de délestage de Saint-Louis.
 
Communément appelé brèche, ce canal avait été ouvert en 2003 pour lutter contre les inondations dans l’ancienne capitale du Sénégal. De quatre mètres au départ, il mesure aujourd’hui plus de sept kilomètres et a eu des ’’répercussions inattendues’’, selon le géographe.
 
Il a rappelé le souhait de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), d’’’aménager des ports fluvio-maritimes jusqu’au Mali avec des infrastructures permettant de sécuriser l’ensemble du site’’. ‘’Pour moi, c’est la solution la plus pertinente pour lutter contre l’érosion et la sédimentation’’, a affirmé le géographe. 

L’OMVS annonçait en avril dernier un projet de port fluvio-maritime à Saint-Louis pour rendre navigable le fleuve Sénégal jusqu’à Ambibédi (Mali).
 
Selon le ministre sénégalais de l’Hydraulique, Mansour Faye, ce port permettra également l’ouverture du fleuve Sénégal sur la mer à travers l’embouchure et pourra stabiliser la brèche pour mettre fin aux nombreux accidents en mer.
 
Le haut commissaire de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), Hamed Diane Semega, précise que le projet prévoit toutes les infrastructures pour faire revivre le fleuve Sénégal, en terme d’échanges et de dynamisme de développement.
 
D’après le géographe Alioune Kane, plus favorable au projet de l’OMVS, ‘’beaucoup de solutions techniques ont été proposées’’. Mais, l’idée avancée par des organisations belges et américaines de ‘’refermer et/ou reconstruire la brèche afin de sécuriser un chenal navigable’’ est une ‘’option difficile à mettre en œuvre’’.
 
Si l’érosion est un phénomène naturel qui ‘’concerne l’ensemble du littoral’’, son processus est accéléré par l’action de l’homme, a affirmé le Pr Alioune Kane pour qui ‘’Saint-Louis est un cas particulier’’. 
 
Il considère comme une ‘’source d’instabilité’’ le fait que sa façade maritime résulte de la rencontre du fleuve Sénégal et de la mer. D’après lui, l’ouverture d’une brèche pour lutter contre les inondations a eu des répercussions "inattendues’’. Ainsi, ‘’cette brèche a fragilisé le cordon littoral, particulièrement la Langue de Barbarie où la concentration humaine est très importante’’.
 
‘’Cette langue existe grâce à un phénomène naturel d’engraissement par le sable. Toutefois, sur cette côte, il y a un déficit en sédiments. La langue n’est pas assez nourrie. Avec la construction de ce canal, on a accéléré la dynamique et les vagues viennent frapper le littoral avec beaucoup plus de force. C’est pour cette raison que la brèche a tendance à s’élargir’’, a-t-il indiqué.

APS

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Tintin le 24/08/2018 00:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et pourquoi la construction d'un port fluvio-maritime à St-Louis serait la meilleure solution pour lutter contre l'érosion ? ou sont les études de courant , de vitesse de depot des sédiments ? va-t-on reboucher la brêche ?.....Quand on perce un cordon dunaire pour rejoindre la mer il faut le canaliser par des jetées ce qui n'a pas été fait en 2003 ....Les solutions Belges Américaines ou Hollandaises sont certainement les plus fiables et plus sûres mais les plus couteuses à mettre en oeuvre !

2.Posté par Sindoné le 24/08/2018 08:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sauf que ce projet de l'OMVS est au point mort depuis plus de 10 ans. Je me rappelle avoir reçu toute la documentation d'un Monsieur affable (M. Kamara?) alors que je travaillais dans la coopération avec des "chasseurs" de projets. La reunion des bailleurs pour trouver les fonds était programmée la même année. Depuis lors et de façon sporadique, on le remet au goût du jour pour mieux le ranger dans les tiroirs.
C'est à se demander pourquoi les projets destinés à Saint-Louis ne sont presque jamaiss réalisés: port fluvio maritime, palais de justice, des sports, plan de développement touristique... Même le projet absurde qui consiste à vouloir arrêter la mer avec ... quelques blocs de rocher semble être à l'arrêt.

3.Posté par Tintin le 24/08/2018 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
un port fluvio-maritime à St-Louis mais pour quel trafic ? un gisement de phosphate dans la region de Matam mais une fois les peniches arrivées à St-Louis on fait quoi ? on charge dans des camions direction St-Louis ....ça me semble l'exemple parfois du "grand élephant blanc" typiquement Africain ....

4.Posté par gargamel le 24/08/2018 21:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rêve toujours mon lapin c'est le seul moyen de pas devenir dingue ou de faire hara-kiri dan ce pays de....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.