Connectez-vous
Saint-Louis du Sénégal
NDARINFO.COM NDARINFO.COM
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Les primo votants envahissent les centres

Vendredi 6 Août 2021

Depuis l’ouverture de la révision exceptionnelle des listes électorales le 31 juillet dernier, c’est la ruée des primo votants dans les commissions administratives. Les uns pour se faire inscrire sur les listes électorales, les autres pour modifier leurs lieux de vote.


Les commissions d’inscription ne désemplissent pas depuis l’ouverture de la révision exceptionnelle des listes électorales. Dans les trois centres (Ouakam, Fass et Médina) visités par «L’As», c’est un sentiment de satisfaction qui anime tous les présidents de commission administrative. D’autant que les populations viennent en masse s’inscrire sur les listes électorales. C’est le cas notamment des primo votants ou de ceux qui veulent changer de lieu de vote.

A la commission administrative de la Médina sise au stade Iba Mar Diop, le président El Hadj Moustapha Ly affirme avoir relevé une forte affluence des primo votants. «Les jeunes viennent en masse pour se faire enrôler sur les listes électorales, c’est une très bonne chose. Car cela démontre que la jeunesse est consciente de l’importance du vote. Maintenant, ils savent que le vote est un acte de citoyenneté.

Et que voter n’est pas un acte réservé aux personnes âgées», dit-il avec le sourire, avant de décliner les statistiques du jour et de la veille. «Aujourd’hui, nous avons 66 inscrits et 31 modifications, ce qui revient à 97 personnes reçues dans le centre. Hier (avant-hier), on a inscrit 79 personnes et 27 autres sont venues modifier leurs lieux de vote, ce qui fait au total de 106 personnes», ajoute M. Ly.

Soulignons que c’est à la suite de la publication du décret N°2021-976 du 26 juillet 2021, qu’a été fixée cette révision exceptionnelle des listes électorales en vue des élections départementales et municipales prévues pour le 23 janvier 2022 prochain. Cette opération est la première depuis celle de 2018.
 
En effet depuis trois ans, le Sénégal n’a pas procédé à la révision annuelle des listes électorales, ni à la révision exceptionnelle. Une situation qui a conduit, selon le Front de résistance nationale (FRN), à un doublement de l’effectif des primo-votants estimé à plus de cinq cent mille (500 000) personnes à inscrire sur les listes électorales avant la date limite du 08 septembre prochain.


L'OBS