Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Mounirou Ndiaye rectifie Bruno Le Maire: " La France a bien des intérêts dans le maintien du Franc CFA "

Dimanche 31 Mars 2019

Le ministre Français des Finances a déclaré vendredi à Dakar, que les pays africains doivent prendre leurs responsabilités sur la question du franc Cfa.

Pour l'économiste Elhadj Mounirou Ndiaye, nos pays doivent saisir la balle au rebond, pour régler une bonne fois pour toutes cette question.

"Que le ministre français des Finances vienne au Sénégal et dise que c'est aux Africains de prendre leurs responsabilités, c'est normal. Car la France doit réagir par rapport à certaines accusations. Nous savons que les Allemands ne sont pas favorables à ce système du Cfa arrimé à l'euro, les Italiens aussi ont critiqué les Français d'avoir mis sur pied un système d'exploitation des Africains. Et tout ceci fait que la France réagit pour dire qu'elle n'a rien à voir avec tout cela. C'est normal. C'est une déclaration diplomatique qui vient à son heure et qui offre l'occasion aux Africains de sonner la fin de ce  système là", a-t-il indiqué sur les ondes de la Rfm.

Pour Dr Elhadj Mounirou Ndiaye, sortir de cette monnaie n'est pas une question d'activisme ou d'anti franc Cfa. Mais, cela relève "du réalisme économique".

"Aujourd'hui, on ne peut pas dire que l'expérience cumulée par le Sénégal dans le cadre de l'Uemoa, la Guinée, le Cap-Vert, la Gambie, le Ghana etc, ne peut pas permettre aux pays africains de générer de façon autonome une monnaie à merveille", indique-t-il. Soulignant cependant, que la France a bien des intérêts dans le maintien du Franc Cfa.

 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.