Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Naufrage au large de la libye : des sénégalais parmi les victimes

Samedi 14 Mai 2011

Ils étaient un millier de passagers à s’entasser dans une embarcation pour fuir les combats en Libye. Malheureusement, ils n’iront pas loin. Leur bateau va couler en pleine Méditerranée.


Naufrage au large de la libye : des sénégalais parmi les victimes
Ils étaient un millier de passagers à s’entasser dans une embarcation pour fuir les combats en Libye. Malheureusement, ils n’iront pas loin. Leur bateau va couler en pleine Méditerranée. Péris noyés, ces migrants dont la plupart sont originaires de l’Afrique noire, comptent de nombreux sénégalais dans leurs rangs. Si, pour l’instant, nous ne disposons pas encore du nombre exact de ceux qui se sont noyés et de ceux qui ont été portés disparus, les informations en notre possession au moment où vous lisez ces lignes, font état d’une trentaine de pertes en vie humaine, dont trois, toutes originaires de la nouvelle région de Sédhiou. Parmi les victimes, Joe Dramé âgé de 37 ans, marié et père de deux enfants, qui était très connu aux Parcelles Assainies.

Le nombre de Sénégalais péris noyés dans le naufrage de l’embarcation avoisinerait la trentaine, -35 Sénégalais dont 7 seulement auraient été sauvés- selon des sources certaines depuis l’’Italie. Une dizaine d’entre eux seraient originaires de la région de Sédhiou. Dont Joe Dramé, un jeune homme âgé de 37 ans, né à Banghére, un village situé à quelques encablures de la commune de Sédhiou. Le jeune émigré a passé presque toute son enfance à Koussi, à une quarantaine de kilomètre à l’Ouest de Sédhiou ; Puis, avec sa femme Safiétou Dramé, ils s’étaient établis à l’Unité 12 des Parcelles Assainies, où il était très connu, comme livreur de pain dans une boulangerie.

Joe avait décidé d’aller faire fortune loin de son Sénégal natal et avait choisi la Lybie. Il s’y était installé depuis deux ans.


Les informations actuelles que nous détenons pour le moment parlent également de la mort par noyade de deux autres natifs de la commune de Sédhiou, précisément du quartier Moricounda.
Nous y reviendrons, mais déjà, suite à la tragédie, le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a appelé les pays européens à intensifier les efforts pour secourir les migrants qui tentent de fuir les violences en Libye.

(Rewmi)