Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Navigabilité sur le fleuve Sénégal : bientôt, un chenal de circulation entre Saint-Louis et Ambidédi (Mali)

Vendredi 16 Septembre 2016

Navigabilité sur le fleuve Sénégal : bientôt, un chenal de circulation entre Saint-Louis et Ambidédi (Mali)
Un Comité Régional de Développement associant divers services, a présenté, vendredi, les axes projet. Au cours de la rencontre de ce matin, la Société de Gestion et d'Exploitation de la Navigation (SOGENAV) a fait le bilan des ouvrages mis en place dans le cadre de ce nouveau programme devant  plusieurs collectivités locales impactées.

Au terme du projet, renseigne le maire Mansour FAYE, par ailleurs ministre de l’hydraulique et de l’Assainissement, un port fluviomaritime à Saint-Louis sera rattaché à un autre à Ambidédi (Mali), devra permettre d’améliorer considérablement la navigabilité du fleuve Sénégal et  le transport de marchandises et de biens.

Outre la construction de « ports terminaux » dans ces deux villes, le projet « navigation » de l’OMVS devrait aussi aider au développement d’autres localités situées le long du fleuve Sénégal, par la mise en place d‘escales et d’appontements de transit dans neuf localités. Des bateaux comme le Bou El Mogdad, qui actuellement assure un petit circuit touristique dans le nord du Sénégal, devraient ainsi pouvoir assurer toute la traversée le long des 900 km.

Pour assurer la mobilité spatiale des personnes, des biens et des services dans le bassin du fleuve  la SOGENAV a défini un Système Intégré de Transport multimodal ( SITRAM) articulé sur une composante principale, la navigation sur le fleuve Sénégal et des axes routiers complémentaires.

En plus de la réalisation d’un port fluviomaritime dans l’estuaire au sud du pont Faidherbe, un port commercial, un port de pêche et un port de plaisance seront installés. À moyen terme (2018- 2030), un port minéralier en eaux profondes au nord de la ville de Saint-Louis comprenant un port minéralier sur le fleuve, un port minéralier offshore , une plateforme de liaison du port offshore au quai côté fleuve, seront réalisés.

Un financement de 200 millions de dollars, correspondant aux contributions des pays membres de l’ Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) a été mobilisé et l’ouvrage dans sa globalité devra être livré dans trois, a annoncé M. FAYE.

Des travaux de dragage et de balisage du fleuve seront entamés dans le cadre du projet en plus d’actions de stabilisation de la brèche permettant une meilleure navigabilité dans ce canal de délestage qui sera mieux sécurisé.
Suivez les explications de M. FAYE

> Suivez les explications de M. FAYE
 

NDARINFO.COM


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par jean-marie dupart le 17/09/2016 16:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Port Minéralier de Saint Louis : projet dont j'avais déjà entendu parlé en son temps et qui mettra définitivement fin à tout tourisme dans la région et notamment sur la Langue de Barbarie. Car derrière port minéralier il y a aussi industrie, pollution, et surement port gazier sachant que des forages de gaz sont prévus de démarrer au large .
En dehors donc de l'impossibilité de faire cotoyer tourisme , Parcs Naturels et industrie car qu'on n'essaie pas de me faire croire que St Louis serait le premier port industriel "propre" quand on sait déjà l'état de propreté de la ville sans pollution industrielle, donc en dehors de ce problème qui ferait fuir définitivement les touristes se pose le problème de la circulation de poids lourds pour rejoindre ce terminal qui finirait d'abimer le pont Faidherbe ainsi que les infrastructures déjà vacillantes!!!
De plus il est à eu près certain que si des digues et jetées de réceptions de plusieurs centaines de mètres de long sont errigées sur cette zone pour recevoir des bateaux à fort tonnage, l'érosion marine au Sud de ce diguage sera accélérée et la Langue de Barbarie en grand danger physique !!
Dans ca cas inutile de penser à faire un port de plaisance , quel plaisancier une fois avoir eu le courage ou la témérité de franchir la barre de l'embouchure , viendra accoster dans un tel endroit .
Je pense en étant pessimiste que dans l'esprit des dirigeants Sénégalais et au vu des futurs projets de développement touristique sur la petite côte que la décision a été prise et planifié de sacrifier Saint Louis en tant que ville touristique, d'axer le tourisme sur les secteur Nianing , Pointe sarène , Palmarin ; et de transformer cette belle ville en site economico-industriel, réceptacle de l'agro-industrie de la vallée du fleuve et des richesses minières gazières du Nord du Sénégal, désengorgeant par la-même le port de Dakar .
Adieu Saint Louis et patrimoine de l'humanité, adieu oiseaux migrateurs qui ,iront voir ailleurs si l'air est plus pur

2.Posté par paracétamol le 18/09/2016 08:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est effectivement une question de choix.
Saint-Louis se meurt économiquement et ce ne sont pas les touristes qui compenseront quoique une région plus riche pourrait améliorer les infrastructures.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.