Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

OPINION - Maintenant, la parole au peuple. Par Abdoulaye DIEYE

Samedi 23 Février 2019

L’heure a maintenant sonné pour ce peuple qui a observé, qui a écouté, qui a vu et qui a entendu, de trancher. Dans son rôle d’arbitre, il va trancher ce dimanche 24 février, conformément aux règles du jeu démocratique, en toute responsabilité, dans le calme et la transparence. Il va porter son choix sur un des cinq candidats et celui-là va présider aux destinées de la nation pendant 05 ans. Il va encore administrer au monde, une belle leçon de maturité démocratique, de sérénité pendant une période électorale, de plénitude et d’intégrité. Il choisira un candidat et, sera cependant obligé de rejeter quatre autres, pas parce que leurs propositions ne sont pas acceptables, mais à cause du « rejet de ce que l’on ne choisit pas » de André Gide.


En 21 jours de campagne électorale, les cinq candidats ont parcouru des milliers de kilomètres dans ce beau Sénégal qu’ils ont sillonné.

De Guet Ndar à Medina Bafé, de la pointe des almadies à Bakel, de Podor à Sedhiou, de Tekinguel à Kabrousse, ils ont affronté les chemins les plus sinueux et les pistes les plus sablonneuses. Ils ont bravé la chaleur et la poussière hors du confort des bureaux climatisés et des commodités des sièges des partis. Ils ont duré et enduré sur ces routes du Sénégal des profondeurs pour serrer des mains et sympathiser avec le peuple. Ils ont montré, démontré, défendu et parfois démonté. Ils ont proposé, ils ont promis.


Les cinq candidats ont au moins un point en commun : leur amour pour notre cher Sénégal. Chacun à sa façon a donné la formule pour assurer un mieux-être continu et sur tous les plans, à la nation sénégalaise. Ils ont pris de leur temps, de leurs moyens, de leur intelligence, de leurs ressources intellectuelles, pour proposer aux sénégalaises et aux sénégalais les recettes d’une trajectoire de développement socioéconomique. Le peuple leur est très reconnaissant.


L’heure a maintenant sonné pour ce peuple qui a observé, qui a écouté, qui a vu et qui a entendu, de trancher. Dans son rôle d’arbitre, il va trancher ce dimanche 24 février, conformément aux règles du jeu démocratique, en toute responsabilité, dans le calme et la transparence. Il va porter son choix sur un des cinq candidats et celui-là va présider aux destinées de la nation pendant 05 ans. Il va encore administrer au monde, une belle leçon de maturité démocratique, de sérénité pendant une période électorale, de plénitude et d’intégrité. Il choisira un candidat et, sera cependant obligé de rejeter quatre autres, pas parce que leurs propositions ne sont pas acceptables, mais à cause du « rejet de ce que l’on ne choisit pas » de André Gide.


Ce vaillant peuple se lèvera tôt, ira voter sans pression, choisira son candidat librement, votera pour lui en toute responsabilité et en toute transparence et ira ensuite vaquer tranquillement à ses occupations. Il se réveillera lundi matin et ira travailler en toute sécurité. Il acceptera la vérité des urnes, que ce soit une victoire d’un candidat au premier tour ou la tenue d’un second tour.

Dans ces moments de choix, il est important de garder à l’esprit que le Sénégal a la responsabilité historique de tenir son rang d’exemple de maturité démocratique et de havre de paix.

L’Afrique nous regarde, le monde nous observe. Bonne chance à tous les candidats, que le Sénégal gagne !

Qu’ALLAH SWT préserve le Sénégal !

 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.