Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis : 200 millions de la coopération espagnole pour la réhbilitation du CRDS

Dimanche 29 Décembre 2013

Saint-Louis : 200 millions de la coopération espagnole pour la réhbilitation du CRDS
Le Centre de recherches et de documentation du Sénégal (CRDS), installé à Saint-Louis, a reçu de la coopération espagnole une subvention de 200 millions de francs CFA pour la réhabilitation en cours de ses locaux, a révélé sa directrice générale Fatima Fall dans un entretien avec le correspondant de l'APS.

Le CRDS a bénéficié de cette subvention en trois tranches de 80, 14 et 40 millions de francs CFA, selon Mme Fall. Elle a précisé que cet appui a permis au centre d'acquérir de nouveaux ouvrages pour sa bibliothèque, de s'équiper en mobilier de bureau, en matériel informatique, infographique et de reprographie.

"Grâce à cet appui, nous avons acquis du matériel de conservation compactus. Nous serons parmi les premières institutions en Afrique de l'Ouest à en disposer", a dit Fatima Fall, ajoutant que "cet équipement de dernière génération va être installé au musée du CRDS pour mieux préserver ses collections".

Le CRDS a par ailleurs pu aussi bénéficier des ateliers organisés par l'université Gaston Berger (UGB) dans le cadre du Contrat de performance signé par cette institution, en vue de préparer ses agents à l'utilisation de certains logiciels, a révélé Mme Fall.

Dans le cadre de la coopération espagnole, l'Unité de formation et de recherche (UFR) en Civilisation, Religion, Arts et Communication (CRAC) a également bénéficié d'un accompagnement pour son démarrage, a indiqué la directrice du CRDS.

Avec ce partenariat, le CRDS compte en outre renouveler son exposition permanente, a dit Mme Fall, relevant pour le regretter le retard accusé dans l'exécution des travaux de réhabilitation qui en sont actuellement à dix ans au lieu des six mois prévus, ce qui fait "un retard préjudiciable" à l'institution.

"Pour le renouvellement de l'exposition permanente, il va falloir trouver un ou d'autres partenaires, car les Espagnols avaient fixé des délais pour les travaux qui n'ont pas été respectés", a-t-elle dit.

APS