Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis : Le Projet "Santés et Territoires" d'un coût de 4 milliards FCFA lancé pour 4 pays

Jeudi 17 Mars 2022

La ville de Saint-Louis a abrité depuis lundi 14 mars un séminaire autour du Projet "Santés et Territoires" financé à hauteur de 4 milliards FCFA et qui vient d'être lancé officiellement. Il est destiné à quatre pays notamment le Sénégal, le Bénin, le Laos et le Cambodge. Financé par l’Union Européenne (UE) et l’Agence Française de Développement (AFD), pour une durée de 5 ans, ce projet sera mis en œuvre dans notre pays par diverses structures.

Selon Raphael Duboz, Coordonnateur de ce projet, "les activités vont se dérouler en étroite collaboration avec les acteurs du territoire à savoir les bénéficiaires et les autorités territoriales)". L'objectif recherché est de définir et d’améliorer la santé globale à l’échelle d’un territoire pour contribuer à la mise en place d’agrosystèmes durables.

Ce projet, a-t-il clarifié, s’évertuera à allier la démarche One Health à l’échelle locale, qui doit s’appuyer sur une approche participative et inclusive, et l’approche socio-écologique de la santé, couplée à la transition agroécologique, permettant d’améliorer la santé globale des personnes, des animaux et des végétaux. En effet, a-t-il poursuivi, les zoonoses (maladies animales transmissibles à l’homme), la résistance aux antibiotiques et la pollution de l’environnement, posent de sérieux problèmes de santé publique, qui sont souvent liés aux systèmes de production pratiqués au sein de nos territoires.

En effet, ce projet cherche à contribuer à l’atténuation de ces impacts par une production de connaissances endogènes. Il vise à proposer aux politiques publiques, aux communautés des approches dans la mise en œuvre de pratiques agro-écologiques respectueuses de l’environnement et de la santé des hommes, des animaux et des végétaux.

Pour sa part, le Directeur Général Adjoint de la SAED, Amadou Thiam, a rappelé que la zone d’intervention de ce projet, qui coincide avec celle de la Délégation SAED du Lac de Guiers, constitue un écosystème fragile, sensible et mérite une attention particulière au regard des enjeux sociaux et environnementaux. Cependant, il a insisté sur la nécessité d’asseoir une articulation entre son projet intitulé "Delta", initié dans la zone du Lac de Guiers et "Santés et Territoires", de définir des axes de collaboration avec les acteurs de recherches à savoir la SAED, le CIRAD, l’ISRA, l’UGB, l’IRD et le SRC.

NdarINFO

 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.