Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis : Les populations invitées à préserver le baobab

Dimanche 9 Août 2020

Saint-Louis : Les populations invitées à préserver le baobab
L’adjointe au gouverneur de la région de Saint-Louis, chargée du développement, Fatou Makhtar Fall Faye, a appelé dimanche les populations à veiller à la préservation du baobab, l’arbre parrain de la 37eme édition de la journée de l’arbre.
 
’’Le baobab est un patrimoine végétal que nous avons l’obligation de préserver, car l’on assiste ces dernières années à un dépaysement des peuplements de baobab au Sénégal’’, a t-elle dit.
 
L’adjointe au gouverneur s’exprimait lors de la célébration de la journée de l’arbre, en présence du commandant Daniel Manga, chef du service régional des eaux et forêts, des responsables de l’antenne régionale de l’environnement, des élus locaux et élèves, entre autres.
 
La 37eme édition de la journée de l’arbre célébrée dans la commune de Fass-Ngom permet par ricochet de lancer la campagne de reboisement, a t-elle souligné.

Cette journée marque aussi ’’l’importance de l’arbre qui joue un rôle économique et un rôle dans la cadre de la préservation de l’environnement et surtout un rempart dans la lutte contre la désertification et la pollution’’, a t-elle ajouté.
 
Le baobab, arbre parrain, posséde énormément de vertus, car au-delà de sa dimension cultuelle, culturelle et sociologique, il joue un rôle économique non négligeable dans les ménages et dans la pharmacopée, a souligné l’adjoint au gouverneur.
 
Fatou Makhtar Fall Faye a lancé un appel aux autorités locales et aux populations pour des actions de reforestation.
 
’’Nous avons l’obligation de faire de la préservation de l’environnement une de nos principales préoccupations, aussi bien pour nous, que pour les générations futures’’, a-t-elle martelé.
 
Elle a évoqué le cas spécifique de la région de Saint-Louis menacée par l’avancée du désert.
 
’’Pour freiner cette avancée du désert, il est nécessaire de mettre un corridor marquée par la plantation des arbres et donc la participation de toute la population, les leaders communautaires, autorités locales, avec le soutien de l’inspection régionale des eaux et forêts et l’antenne régionale de l’environnement’’, a t-elle dit.
 
Le maire de la commune de Fass-Ngom, Alioune Sarr, a salué le choix porté sur sa collectivité locale, pour abriter ’’cette cérémonie sobre et pleine de sens’’ pour ’’sensibiliser’’ les populations sur l’importance de l’arbre et sa préservation.
 
APS
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.