Connectez-vous
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Vous Aussi Aissata, Tanor Rigole !

Lundi 28 Janvier 2019

Vous Aussi Aissata, Tanor Rigole !
« A l’unanimité, nous avons décidé de soutenir le candidat Macky SALL ». Aïssata TALL SALL a donc osé.  Après avoir tourné, à de nombreuses reprises, autour du pot de vomis, elle s’est arrêtée ce lundi et, d’un trait, l’a bu jusqu’à la lie.

Le retentissant hoquet qui s’en est suivi, elle l’explique et assume totalement. « Il arrive très souvent que des leaders politiques se retranchent derrière leurs bases pour dire que ma base a décidé. (…). A toutes ces rencontres, je n’ai jamais négocié seule ou décidé seule. (…) Mes décisions politiques, je les assume en toute responsabilité. Ma décision et celle de la base se confondent totalement. Ma base a décidé et moi aussi j’ai décidé », a-t-elle soutenu.

Après avoir parlé de pression que des marabouts auraient exercée sur elle pour l’inciter à soutenir Macky SALL, Aïssata TALL SALL a réuni, ce lundi, son mouvement « osez l’avenir » sur la question. Ainsi,  comme les marabouts, ses partisans lui auraient également demandé de rejoindre le « macky ». Mais, tout cela, c’est pour le maire de Podor une façon d’habiller sa décision, de maquiller sa transhumance. Et, elle n’a pas tort de le faire. Après tout le mal qu’elle  a dit sur Macky SALL, elle ne pouvait aller le rejoindre comme le ferait un Souleymane Ndéné NDIAYE ou un Modou DIAGNE Fada. Invitée par la rédaction de WalfQuotidien  le 31 janvier 2018, Aïssata TALL SALL indiquait : «On a combattu 12 ans  Abdoulaye WADE. On ne l’a pas combattu parce que c’était Abdoulaye WADE. On  l’a combattu parce qu’on n’était pas d’accord sur une certaine façon de faire. Il y a encore une résurgence de ce que WADE faisait et que tous les gouvernements successifs de Macky SALL sont en train de faire. Je donne un exemple : Quand on décide de consacrer des investissements massifs à un secteur, le TER par exemple, avec tout ce que cela va nous coûter, pourquoi n’y a-t-il pas eu un débat au Sénégal sur ça ? Cela faisait partie des choses que l’on reprochait à Abdoulaye WADE quand il a fait sa fameuse corniche. J’essaie toujours de rembobiner la bande dans ma tête, de me dire qu’est-ce que nous avions dit à l’époque de cela. Est-ce qu’aujourd’hui, mutatis mutandis, nous n’assistons pas aux mêmes actes et faits ».

Une position très critique envers le régime qui a éloigné Aïssata TALL SALL du Parti socialiste (PS) et d’Ousmane Tanor DIENG. Reprochant à ce dernier son compagnonnage avec Macky SALL, elle l’a accusé d’avoir hypothéqué l’héritage de SENGHOR pour des broutilles. Elle n’a pas non plus ménagé l’ancien président Abdou DIOUF. Comme le secrétaire général du PS,  Aïssata TALL SALL s’offusque de son rapprochement avec Macky SALL. « Je suis très déçue par la position du président Abdou Diouf. Je ne l’avais jamais exprimé depuis, maintenant je le dis. Parce que lui, il nous a toujours fait comprendre qu’il était éloigné de la chose politique. (…).C’était une position magistrale que tout le monde avait respectée. Mais une fois qu’il a pris sa retraite au niveau de la Francophonie et qu’il est rentré au Sénégal, il est en train de porter Macky SALL en bandoulière comme son bébé et de le présenter dans les familles religieuses et de le défendre. Mais bon sang, on ne lui demande pas de faire autant pour le Parti socialiste. Mais qu’il essaie au moins, ne serait-ce que par une mission indirecte, de dire : «Attendez, ce qui se passe, ne peut pas être le parti que j’avais laissé; Rassemblez-vous, discutez !». Il aurait pu le tenter, parce que le parti lui a tout donné pendant quarante ans, mais il ne l’a pas fait. Il a peut-être ses raisons, mais j’ai le droit de dire que je suis déçue par son attitude.

Après avoir dénoncé le soutien des autres à Macky SALL, maintenant c’est elle qui, sur la pointe des pieds, s’en va les retrouver autour du leader de l’APR.  Avec son ralliement à la mouvance présidentielle, c’est bien Tanor DIENG qui doit rire sous cape.

Par Mame Birame WATHIE


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.