Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Djibril WAR dissout FRAPP, traite SONKO de djihadiste et lapide Cheikh Oumar DIAGNE

Jeudi 15 Juillet 2021

Djibril WAR dissout FRAPP, traite SONKO de djihadiste et lapide Cheikh Oumar DIAGNE
Le député de la mouvance présidentielle a fait eu de tout bois. Sur le plateau de Walf TV, Djibril WAR a tiré à boulets rouges sur presque tous les détracteurs du régime de Macky SALL.

C’est par la visite du leader du PASTEF à Touba qu’il commence. A l’en croire, SONKO a voulu se mesurer au khalife général des mourides.

« Vous, vous ne savez même pas la signification de la réponse de SONKO. Quand il dit au Khalife les 15 personnes qui sont mortes, la majorité sont mourides. Il veut dire par là que lui-même, il se considère comme le Khalife de tous les jeunes», accuse le député.

Très en verve,  Djibril WAR va plus loin et entre dans le lexique du terrorisme.

« Vous savez, ce que faisait Shekau du Nigéria, c’est la même chose que fait Ousmane SONKO. Pour lui, violer une femme fait partie du Djihad. Même boire de l’alcool ce n’est rien pour eux. C’est leur idéologie parce qu’ils considèrent que nous sommes des Kaffirs. En nous tuant, ils vont aller au Paradis », assène-t-il. Avant de s’en prendre à un autre pourfendeur du régime.

« Cheikh Oumar DIAGNE verse dans ça. J’ai vu une émission où ce qu’il a dit m’a fait tellement mal. Il insultait le président Macky SALL et a montré un symbole des francs-maçons pour l’en accuser», ajoute-t-il. Oubliant Macky SALL, Djibril WAR invoque les dernières bisbilles entre le Pr Cheikh Oumar DIAGNE et des membres de la communauté mouride. Selon lui, si les mourides s’étaient levés pour régler leurs comptes avec le premier, il serait en tête de liste.

Interpellé sur les émeutes du mois de mars dernier, le directeur de l’école de l’APR dit regretter la posture de l’Etat qui a remis en liberté des casseurs. Selon lui, il aurait fallait les enfermer et jeter la clef dans les eaux de l’océan.  Ce qui l’amène à dire qu’au niveau de leur parti, ils prendront leurs responsabilités pour faire face aux casseurs. D’ailleurs, indique-t-il, des organisations comme FRAPP/France-dégage ne devrait pas exister. Selon Djibril WAR, ce mouvement est « anticonstitutionnel, xénophobe, discriminatoire et raciste » et doit être dissout.


Djibril WAR n’a pas terminé l’émission sans jeter d’énormes pavés dans la mare de Moustapha DIAKHATE. Selon lui, le président SALL et son épouse ont donné d’énormes pouvoirs à l’ancien député qui en profitait pour « requêter » des ministres et intimider les autres. Le directeur de l’école de l’APR indique qu’il regrettera toute sa vie « l‘injustice qu’a été de mettre Moustapha DIAKHATE qui n’a pas plus que le bac, à leur tête».

WALFNet


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.