NDARINFO.COM

Saint-Louis : Plaidoyer pour une autonomisation économique totale des femmes rurales

Dimanche 1 Avril 2018 - 23:11

 La présidente de l’Association sénégalaise des femmes diplômées des universités (ASFDU), Marième Diop Dièye, a plaidé, samedi, pour une autonomisation économique totale des femmes en milieu rural.
 
 
Mme Diop s’exprimait à l’issue d’une visite sur les périmètres rizicoles et maraîchers des femmes de Ross Bethio, de Ngomène et de Pont-Gendarme, pour constater les conditions de travail des agricultrices dans les riziers du Walo.
 
 
Les représentantes des ministres de la Femme, de la Famille et du Genre, du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, ont pris part à cette rencontre avec les femmes du Walo.
 
 
Elle a plaidé pour un accès à la terre et aux financements des femmes du Walo, particulièrement les femmes agricultrices de la vallée, de la commune de Ross Bethio.
 
 
La présidente de l’ASFDU a magnifié le travail que les femmes abattent dans l’exploitation des périmètres agricoles, la production, la transformation et la commercialisation du riz de la vallée du fleuve Sénégal.
 
 
Selon elle, "ces femmes méritent plus d’accompagnement et d’encadrement, afin que la sécurité alimentaire et le programme national pour l’autosuffisance en riz pour le Sénégal se réalisent à partir de la région nord".
 
 
Marie Pierre Sarr, ancienne ministre et présidente d’honneur de l’ASFDU, a pour sa part, plaidé pour la mise en place d’une banque des femmes pour le financement des activités génératrices de revenus.
 

Les questions liées à l’alphabétisation, l’éducation et la formation des femmes rurales, ont occupé une place centrale lors de la rencontre qui a eu lieu à la salle de conférence de la SAED, en présence du maire de la commune de Ross Bethio.
 
 
A Cette occasion, la présidente de la fédération des 125 groupements de femmes de la commune de Ross Bethio, Basse Hanne Kane, s’est félicitée de la visite des femmes universitaires aux femmes du Walo, venues constater de visu les conditions dont elles sont confrontées dans l’exercice de l’exploitation rizière.
 
 
La présidente de la fédération des 125 groupements de femmes de la commune de Ross Bethio, Basse Hanne Kane a indiqué qu’elles sont engagées dans la production, la transformation et la commercialisation du riz de la vallée, la production de l’oignon, la pomme de terre et d’autres produits horticoles.

 
Mme Kane a déploré l’insuffisance des terres affectées aux groupements de femmes qui exploitent des périmètres riziers, l’accès aux crédits, l’accompagnement et l’encadrement des productrices.
 
 
L’ASFDU a nouée un partenariat avec les organisations des femmes du Walo, après avoir installé une cellule à l’université Gaston Berger de Saint-Louis.


APS


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.