Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Sportif et touché par le Covid-19, il témoigne: “L’impression de courir un 100m quand je monte les escaliers”

Samedi 17 Octobre 2020

Jean-Paul Tornatore (36 ans) est éducateur dans une école secondaire et professeur de karaté. Encore en pleine forme, il y a quinze jours à peine, le Visétois traîne aujourd’hui “une multitude de symptômes” liés au Covid-19. “J’ai notamment perdu de la force et de la sensibilité dans la jambe droite”, précise-t-il. “Je n’ai pas le profil d’une personne qui aurait pu être mal en point. Et pourtant...”


Les premiers symptômes apparaissent le lundi 5 octobre. “J'ai commencé par perdre l’odorat et le goût”, entame Jean-Paul Tornatore. “Le lendemain après-midi, j’ai attrapé des sueurs et des poussées de température. J’ai immédiatement quitté mon travail et suis rentré à la maison.”


Le trentenaire passe un test Covid-19 et reçoit le résultat cinq jours plus tard. Sans surprise, il se révèle positif. “Entre temps, j'étais déjà alité, avec des maux de tête, une toux importante et des difficultés respiratoires.” La liste des symptômes s’allonge au fil du temps. “Depuis cette semaine, je ressens une perte de force et de sensibilité dans la jambe droite. Quand je marche, je boîte un peu.”

En regard de la détérioration de son état de santé, son médecin généraliste lui conseille de se rendre aux urgences. “Les médecins m'ont confirmé que mes poumons étaient endommagés. Je vais devoir surveiller cela et passer de nouveaux tests prochainement. Je dois également consulter un neurologue pour ma jambe”, confie le professeur de karaté.  

“Prise de conscience”

Toujours en incapacité de travail, il s’étonne de la persistance des maux causés par le Covid-19. “J'ai toujours l'impression de courir un 100m quand je monte les escaliers chez moi. Pour vous parler, je dois vraiment me concentrer. Je suis très vite essoufflé.”

Il ponctue son récit avec un appel limpide. “Le message que je veux faire passer, c’est que le virus frappe tout le monde. Je ne fume pas, je ne bois pas, j’ai une bonne hygiène de vie. Je n’ai pas le profil d’une personne qui aurait pu être mal en point. J’espère que des témoignages comme le mien peuvent contribuer à une prise de conscience et que certaines personnes prendront un peu plus au sérieux ce virus. Et pas forcément les jeunes, que l’on stigmatise trop souvent. Il y a également des personnes plus âgées qui prennent cela trop à la légère."


 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.