Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Transformation des céréales locales : Green Sénégal forme 12 femmes de Thiès et de Saint-Louis

Vendredi 17 Janvier 2014

L’Ong Green Sénégal a initié une cession de formation de 5 jours portant sur les méthodes de transformation des céréales locales, plus spécifiquement le mil. La cession de formation, qui a été clôturée à Dakar, a enregistré la participation de 12 femmes venant des régions de Saint-Louis et de Thiès.


Ces femmes, qui s’activent dans la transformation et la vente des céréales, ont ainsi bénéficié d’une formation qui doit leur permettre d’améliorer davantage leurs conditions de travail, plus spécifiquement l’hygiène qui est d’une importance capitale.

Elles ont ainsi été conviées à découvrir de nouveaux mécanismes de transformation à travers des modules théoriques tels que « le stockage des matières premières, les différentes étapes de la transformation, mais également les bonnes pratiques de fabrication et d’hygiène ». En pratique, les femmes se sont familiarisées avec d’autres modules comme le calibrage, le décorticage, la production de barrure, de la farine roulée et également le rechange et le conditionnement des aliments.


Woré Gana Seck, directrice de Green Sénégal, a rappelé la nécessité d’accompagner les femmes dans les processus de professionnalisation et de labellisation de leurs activés. Elle a insisté plus spécifiquement sur le domaine de la transformation des céréales, objet de la rencontre. Elle a, en outre, appelé à l’amplification et à la promotion des entreprises dites « sociales ». La plupart des Groupements d’intérêts économiques (Gie) qui ont pris part au séminaire s’activent dans la transformation des céréales locales. Ceux retenus pour cette cession travaillent plus spécifiquement dans le traitement du mil. Le mil a, de ce fait, été exposé sous différents aspects : couscous gros grains ou petites graines, « Thiakry » fait à base de mil avec des formats de grains petits, moyens ou gros.

Les responsables de Green Sénégal, par la voix de leur directrice Mme Seck, promettent d’accompagner les femmes dans le processus de labellisation de leurs activités. Cela se fera par la spécification de la provenance des différents produits avec des étiquettes, des effigies ou une signature informant sur l’origine des produits. Au sortir du séminaire, les 12 femmes ont toutes reçues des attestations de formation en guise de certification des connaissances acquises durant les 5 jours.


LE SOLEIL