Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

10 nouveaux postes de police frontaliers en 2017 (Macky Sall)

Dimanche 1 Janvier 2017

Le président de la République a annoncé samedi que 10 nouveaux postes de police frontaliers seront créés en 2017, réaffirmant la volonté des pouvoirs publics de continuer à veiller sur la sécurité des biens et des personnes, en dépit des derniers cas de meurtre enregistrés en 2016.
 

"Pour l’année 2017, 10 nouveaux postes de police frontaliers seront créés, 1769 agents de Police et 1416 agents de sapeurs-pompiers tous grades confondus seront recrutés", a-t-il dit dans son message du nouvel an.
 
"De plus, j’ai demandé au gouvernement de travailler au durcissement des peines prévues pour certaines catégories de crimes et délits graves", a indiqué Macky Sall. 
 
Le président de la République dit en appeler "aussi à une introspection individuelle et collective, pour que tous, ensemble, nous revenions à la sagesse des anciens, par la revitalisation des valeurs éthiques et morales comme fondement de la vie en société". 
 
"L’Etat ne cédera pas devant de tels actes inhumains qui n’ont pas de place dans notre société", a-t-il souligné, en allusion à la "série d’agressions d’une rare violence" perpétrées "contre d’innocentes victimes" ces derniers mois. 
 
Fatoumatou Mactar Ndiaye, 5e vice présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE), a été retrouvée morte égorgée dans sa chambre, le samedi 19 novembre dernier, à son domicile de Pikine, dans la grande banlieue dakaroise. 
 
Son chauffeur et présumé meurtrier a reconnu les faits qui lui sont imputés. Il a été inculpé pour assassinat et tentative d’assassinat sur la personne d’un fils de la défunte.
 
Quelques semaines auparavant, en fin octobre dernier, un automobiliste a tué d’une balle dans la tête un taximan avec qui il venait d’avoir un accrochage à une station d’essence, à Nord-Foire, un quartier dakarois.
 
Ces meurtres et celui d’un commerçant chinois survenu au cours de la même période, ont ému l’opinion nationale, au point d’amener le procureur de la République à faire une sortie à l’issue de laquelle il a assuré que Dakar, la capitale sénégalaise, demeurait une ville sûre.

APS


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.