Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Aïssata Tall Sall à l’heure du choix : une fin de carrière prématurée ou une légitimation de son statut d’opposant ?

Lundi 21 Janvier 2019

Les rumeurs les plus folles ont circulé durant tout le week-end sur un supposé ralliement de Aïssata Tall Sall au camp présidentiel. Et pourtant ces rumeurs ne datent pas d’aujourd’hui, les rapports entre la mairesse de Podor et l’actuel président Macky Sall ont toujours eu à tenir en haleine les Sénégalais. Avec l’approche de l’élection présidentielle, et les enjeux qui sont en cours, la fin de ce feuilleton transhumera, transhumera pas, finira par trouver son épilogue. Et peut-être même un rapprochement avec l’opposition.


Aïssata Tall Sall à l’heure du choix : une fin de carrière prématurée ou une légitimation de son statut d’opposant ?
Courtisée, elle l’est. Aïssata Tall Sall n’a certainement plus de preuves à montrer aux yeux des Sénégalais quant à son poids électoral, notamment dans le Nord du pays. Les tentatives de séduction fusent de partout notamment en provenance du camp présidentiel mais aussi, fait nouveau, du camp de Ousmane Sonko, l’un des très sérieux prétendants  au fauteuil présidentiel.

Mais, en fine politicienne, Aïssata Tall Sall sait que maintenant, tout se joue sur son avenir et sa carrière politique. En se rapprochant de Macky Sall, ne signerait-elle pas sa mort politique, quelle que soit l’issue de la Présidentielle?

Pas besoin d’être un observateur averti pour comprendre que tous ceux, ou presque, qui sont tombés dans les mailles du filet de la mouvance présidentielle ont quasiment signé leur « arrêt de mort » politique. En plus, migrer vers les vertes pâturages est, en général, très mal perçu par les Sénégalais.

Or, un rapprochement avec Ousmane Sonko, particulièrement, plutôt qu’avec un autre cador de l’opposition, permettra à la « Lionne » de Podor de garder tous ses atouts en main. Une éventuelle consécration au pouvoir pour Ousmane Sonko pourrait lui ouvrir les portes d’une montée en puissance alors que même une défaite, n’aurait forcément aucun impact négatif sur son image et ni sur sa réputation de « Bagn kat ». Bien au contraire, cela lui sera d’un apport fort positif et légitimera encore plus son statut dans l’arène de l’opposition. Et dans ce cas, pourquoi ne pas tenter d’aller à la conquête du pouvoir en 2024?

Aïssata Tall Sall est vraiment à l’heure du choix entre une fin de carrière prématurée ou une légitimation de son statut d’opposant… pour un objectif d’être la première femme présidente du Sénégal.

SENENEWS
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Xunxunöor le 22/01/2019 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A eux deux, quels étaient donc leurs pourcentages aux législatives, il y a quelques mois à peine?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.