Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Capitaine DIÈYE : " Le second tour est inévitable, et ne pas l’accepter c’est inciter au trouble. J’invite la gendarmerie et l’armée à"

Vendredi 15 Février 2019

Capitaine DIÈYE : " Le second tour est inévitable, et ne pas l’accepter c’est inciter au trouble. J’invite la gendarmerie et l’armée à"
« On a beaucoup d’espoir et cela se renforce par les mouvements spontanés constatés lors des passages dans les différentes localités. Je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait autant d’adhésion de la part des populations. Et je le répète, le plus rassurant c’est que ce sont des adhésions spontanées. Ce sont des indications qui suscitent l’espoir d’une issue heureuse. Au début, avec les parrainages et autres candidatures, on était dans les jeux de spéculation. Maintenant on est dans le fait politique et c’est du réel et du concret. La mouvance présidentielle ne peut pas ne pas accepter cette nouvelle donne. Le second tour est inévitable et vouloir s’y opposer c’est inciter au trouble. Dé ce fait nous les invitons d’emblée à être fair play.

Autre chose, il faudra également signaler que c’est important de securiser le scrutin. Pour ce faire, nous interpellons en premier les préfets et sous préfets qui ont en charge l’exécution effective. Depuis longtemps, le discours autour de la possibilité d’un hold up électoral se répand. Les journalistes et autres acteurs ne cessent d’appeler à la transparence. J’invite également les hautes autorités de la gendarmerie et de l’armée à prendre leurs responsabilités. Je dis souvent que c’est l’armée qui est la base de la sécurité d’un pays. Et dans une situation d’élection, elle doit assurer la stabilité du pays. Devant celle mettant en avant des aspirations de populations qui ne veulent plus de leur président, l’armée doit assurer la légitimité du candidat potentiel vainqueur ».