Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Coalition Pastef, PDS, Taxawu Senegal et PUR: "C'est un regroupement de 4 personnes qui veulent une coalition de pression"

Lundi 23 Août 2021

Face à la presse, ce lundi 23 août, le leader du Mouvement AGIR, Thierno Bocoum, s’en est pris à la Coalition des opposants (Ousmane Sonko, Khalifa Sall Karim Wade, Moustapha Sy). Il a indiqué que cette coalition est contre l’opposition et elle n’est pas une coalition large de l'opposition. Selon Thierno Bocoum, c'est un regroupement de quatre personnes, qui en veulent faire une coalition de pression.


Thierno Bocoum s’en était pris ouvertement à ses camarades de l’opposition, à savoir, Khalifa Sall, Ousmane Sonko et Karim Wade. Il avait souligné, vendredi, dans un post sur son compte Facebook que l’alliance scellée entre les quatre opposants est "calculée et politicienne" contre l’opposition et sera dénoncée. Cette sortie a poussé quelques membres de l’opposition à réagir, à savoir, le maire de Mermoz-Sacré Cœur, Barthélémy Dias et Mame Diarra Fam.
 
Lors du point de presse de ce lundi 23 août, Thierno Bocoum en a remis une couche et a encore chargé ses camarades de l’opposition. Selon lui, cette coalition n’est pas une "coalition électorale, mais une coalition de pression". « Sur la question liée à coalition annoncée de l'opposition, l'idée c'était justement de revenir très clairement sur ce que nous avions dit et d'indiquer aux populations sénégalaises. On avait dit de faire une large coalition de l'opposition pour démettre Macky Sall lors des locales. Ce n'est pas une coalition large, c'est un regroupement de quatre personnes, qui veulent une coalition de pression, qui oublie totalement que notre priorité au sein de l'opposition, c'est d'avoir une large coalition. Et nous nous sommes tous battus », a déclaré le leader du Mouvement AGIR.
  
D’après l’ancien parlementaire, l’opposition avait pour but de se réunir autour d’une coalition. « Khalifa Sall est venu, il nous a parlé de sa volonté de regrouper tout le monde. Nous l'avions dit c'est très bien et nous l'avions attendu. Ousmane Sonko est venu ici, il a dit sa volonté, de nous voir réunir être ensemble, nous avons accepté. Nous avons parlé avec Abdoul Mbaye et avec beaucoup d'autres leaders politiques dans ce pays. Abdoul Mbaye et Khalifa Sall pilotaient cette initiative de  large coalition. Un bon jour, on se lève et on nous dit qu'il y a une large coalition de l'opposition et qu'elle va être mise en place dans les prochaines heures. Ça veut dire que c'est déjà ficeler, il suffit juste de  lancer. Nous nous sommes dits, il s'agit de quelle coalition. Ils se sont trouvés à la place d'une coalition, c'est une entente, une entente de politiciens. Ce n'est pas une entente idéologique », a-t-il fustigé.  
 
C'est une coalition contre l'opposition
 
« C'est une coalition contre l'opposition. Parce ce que dans l'opposition je connais des gens qui n'accepteront jamais ça. Une coalition on l'a met en place, ensemble et nous avons constaté cette tendance à vouloir orienter la coalition autour de quatre personnes et nous l'avons dénoncé, en disant que cette coalition va être dénoncée et ce fut le cas », a ajouté Thierno Bocoum.
 
Il a appelé les membres de l'opposition, à savoir Ousmane Sonko, qui, selon lui, est le leader de l'opposition. « Le leader de l'opposition dans un régime présidentiel, c'est celui qui vient après le Président de la République et se fut Idrissa Seck. Il a retrouvé Macky Sall, donc, c'est Ousmane Sonko le Chef de l'opposition », a-t-il souligné.  Le leader du Mouvement AGIR appelle Ousmane Sonko à faire preuve de dépassement et de savoir que son rôle ce n'est pas d'être dans une démarche sectaire.
 
Il appelle également Karim Wade à être responsable. « Karim Wade doit savoir que les gens se sont battus pour lui. Il n’a pas le droit de tout brader, de détruire ce qui a été construit depuis longtemps, pour des calculs que nous ignorons. Il y a des dessous et des volontés inavouées dans cette affaire-là », a-t-il poursuivi.

Thierno Bocoum, a également demandé aux quatre membres de l’opposition à jouer leur rôle, qui est de mobiliser toute l’opposition. « Je les appelle tous à faire preuve de dépassement et à travailler pour les intérêts supérieurs du Sénégal et nous pensons, aujourd’hui, que les intérêts supérieurs du Sénégal, c’est de mobiliser toute l’opposition et de faire en sorte que le pouvoir local soit récupérer des mains du pouvoir actuel », a laissé entendre le leader du  Mouvement AGIR.

PRESSAFRIK