Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Israël et le Hamas s'accordent sur un cessez-le-feu

Jeudi 20 Mai 2021

Israël et le groupe armé palestinien du Hamas se sont mis d'accord sur un cessez-le-feu dans la bande de Gaza, a annoncé jeudi soir le bureau du Premier ministre israélien.


Israël et le Hamas s'accordent sur un cessez-le-feu
Israël et le Hamas se sont accordés sur un cessez-le-feu à Gaza, ont annoncé le cabinet du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et le Hamas, jeudi 20 mai, laissant entrevoir une issue au conflit sans précédent depuis plusieurs années qui a éclaté le 10 mai.

Le cabinet de sécurité israélien a indiqué jeudi soir avoir voté à l'unanimité en faveur d'une trêve "mutuelle et inconditionnelle" à Gaza sur proposition de l'Égypte, qui a œuvré en médiateur. Il a toutefois précisé que l'heure d’entrée en vigueur de la trêve n'avait pas encore été décidée.

"Le cabinet (de sécurité) a accepté à l'unanimité la recommandation de l'ensemble des responsables sécuritaires (...) d'accepter l'initiative égyptienne de cessez-le-feu bilatéral sans conditions", ont indiqué dans un communiqué les autorités israéliennes.

Dans la bande de Gaza, le Hamas, mais aussi le Jihad Islamique, second groupe islamiste armé de l'enclave, ont confirmé l'entrée en vigueur de cette trêve dès 02h locales vendredi (jeudi 23h GMT).

Selon des sources diplomatiques égyptiennes, le Caire sera chargé de veilleur eu respect du cessez-le-feu.

Cette annonce survient après que le président américain Joe Biden a exhorté mercredi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu d'œuvrer à une désescalade, sur fond de tentatives de médiation de l'Égypte, du Qatar et des Nations unies.

Depuis le début des hostilités, les autorités sanitaires palestiniennes ont fait état de 232 morts, dont 65 enfants et 39 femmes, et plus de 1 900 blessés dans les bombardements menés par l'armée israélienne sur Gaza. L'État hébreu a rapporté de son côté avoir tué au moins 165 combattants de l’enclave palestinienne.

Selon les autorités israéliennes, 12 personnes ont été tuées en Israël, tandis que des centaines de personnes ont été soignées après avoir été blessées par des tirs de roquettes.

Le Hamas et le Jihad islamique avaient repris jeudi les attaques à la roquette après une pause de huit heures, tandis qu'Israël a continué de mener des offensives aériennes destinées selon lui à détruire les capacités des factions armées palestiniennes et à les dissuader de toute confrontation future.

Plus de 4 300 roquettes tirées


Les hostilités ont débuté le 10 mai lorsque le Hamas a tiré des salves de roquettes vers Israël en solidarité avec les centaines de Palestiniens blessés lors d'affrontements avec la police israélienne sur l'esplanade des Mosquées de Jérusalem, le troisième lieu saint de l'islam.

Après ces premiers tirs de roquette, Israël a lancé une opération militaire visant à "réduire" les capacités militaires du Hamas en multipliant les frappes aériennes contre ce micro-territoire de deux millions d'habitants sous blocus israélien.

De leurs côtés, le Hamas et le Jihad ont lancé plus de 4 300 roquettes vers Israël, des tirs d'une intensité inégalée contre l'État hébreu, qui dispose d'un bouclier antimissile ayant permis d'intercepter 90% de ces projectiles.

Jeudi, avant l'annonce de la trêve, le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres avait estimé que la poursuite des tirs israéliens et palestiniens était "inacceptable" et appelé à ce que les affrontements cessent "immédiatement"

Avec AFP et Reuters

 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.