Connectez-vous
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

LANGUE DE BARBARIE : vers l’éradication d’au moins 80% des dépôts irréguliers de déchets (vidéo)

Samedi 20 Mai 2017

LANGUE DE BARBARIE : vers l’éradication d’au moins 80% des dépôts irréguliers de déchets (vidéo)
L’ONG Le Partenariat a lancé, samedi, des journées participatives de nettoiement des berges et des grandes artères de la Langue de Barbarie, en collaboration avec la Commune de Saint-Louis et les communautés de pêcheurs. En plus des actions de sensibilisations sur la gestion des berges, des activités de reboisement du littoral, des immersions de récifs artificiels dans l’océan, des initiatives de promotion des énergies renouvelables et  renforcements des dispositifs de nettoiement seront effectuées.

Papa Mamadou CISSE, le Chargé de Programme Pôle ONG - Développement durable du Partenariat et chef de ce projet s’est réjoui de la mobilisation d’une centaine d’acteurs au lancement de ce programme structurant soutenu par Kosmos BP Sénégal Limited avec la participation  des communautés de pêcheurs (Goxumbacc, Ndar Toute, Guet Ndar et Hydrobase), de la Commune de Saint-Louis, des Services Techniques Municipaux (Service de Nettoiement), du Service des Pêches, de l’Agence Régionale de Développement de Saint-Louis (ARD) et du Conseil Local de Pêche Artisanale (CLPA) qui sont membres du Comité technique de suivi du projet.

«  Ces activités environnementales s’inscrivent dans le cadre du Projet d’amélioration des conditions de vie des communautés de pêcheurs de la langue de barbarie, financé intégralement par l’entreprise Kosmos à travers son Programme d’Investissement social au Sénégal. En sa qualité de maitre d’œuvre, L’ONG Le Partenariat accompagne les communautés de pêcheurs à rehausser leur capacité de résilience face aux multiples menaces de ce territoire particulièrement vulnérables », a-t-il expliqué.

«  Ces menaces sont, notamment, l’érosion côtière, la raréfaction des ressources et moyens d’existence et l’insalubrité. C’est pourquoi le projet s’active à amorcer une dynamique environnementale de préservation de l’environnement et des ressources naturelles », a ajouté M. CISSE qui soutient que la participation de KOSMOS est « une contribution substantielle aux problématiques de développement durable dans les quartiers de la langue de barbarie ».

Balla GUEYE, l’adjoint  au maire de Saint-Louis chargé des Affaires domaniales, foncières, du Cadre de vie, de Hygiène et de la Voirie communale a magnifié la pertinence de ces journées de nettoiement en expliquant qu’elles s’inscrites en droite avec la politique de gestion de sa Commune.

Au nom du maire Mansour FAYE, il a remercié KOSMOS d’avoir traduit sa Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE) par l’organisation de cette importante activité au profit des populations de la Langue de Barbarie.

Il faut rappeler que cette synergie vise à éradiquer au moins 80% des dépôts irréguliers de déchets, en optimisant les dispositifs locaux de nettoiement. Par ailleurs, pour améliorer le système de conditionnement des ordures ménagères dans les 4 quartiers bénéficiaires, des bacs à ordures  installés le long des berges.

Cette première journée a été très positive avec la

►►► Suivez les explications de M. CISSE et les impressions de M. GUEYE
 

►►► Des images de la cérémonie de Lancement ...




NDARINFO.COM

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Xam sa bopx le 20/05/2017 23:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il était temps! Prenons l'argent de Kosmos, profitons de l'expertise du Partenariat, et restons mobilisés, cela va dans le bon sens.

2.Posté par falbala le 21/05/2017 07:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
oui, c'est bien mais une fois de plus on ne résout pas le problème on ne fait que le déplacer, les déchets vont être enterrés mais non éliminés ! à quand une usine d'incinération comme en France ?

3.Posté par Tintin le 21/05/2017 14:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faudrait surtout que cette action s'inscrive dans la durée ......il y a des normes pour les centres d'enfouissement il suffit de les respecter ! en France les municipalités ne veulent plus d'usine d'incinération car elles rejettent trop de dioxine !

4.Posté par falbala le 21/05/2017 16:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Tintin, c'est effectivement ce que le ministère de l'environnement du Sénégal se complaît à dire et à répéter, sans doute pour se dédouaner de ce qui pourrait être fait et qui ne l'est pas. S'il est vrai que les incinérateurs construits dans les années 1970-80 pouvaient présenter un risque pour l'environnement, depuis 2005, de nouvelles normes ont été mises en place par un traitement des fumées avec captage des polluants avant rejet dans l’atmosphère. Personnellement j'ai habité pendant plus de 20 ans à proximité d'une usine d'incinération sans constater le moindre problème et sans incidence pour ma santé et celle de mes voisins.

5.Posté par Tintin le 21/05/2017 17:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Effectivement Falbala il n'y a aucun risque à vivre pres d'une usine incinératrice mais en France les écolos aiment bien faire peur à la population malgré des normes drastiques !!!!......idem pour une centrales atomique d'ailleurs !

6.Posté par falbala le 21/05/2017 18:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les risques ne sont jamais inexistants, mais "entre deux maux, il faut savoir choisir le moindre" ! inch Allah

7.Posté par Seye le 22/05/2017 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le partenariat maitre Œuvre de se programme a travailler avec la commune les conseil de quartiers de la langue de Barbarie et les GIE Cetom est les populations pour rendre cette berge accessible malgré les énormes sorties de la commune en vers goxu mbath pour les populations je pense qu'il faut accéléré le, processus d'assainissement de ce quartier ou l'habitude des populations c'est de déverser les eaux sur les berges mais pour ce projet donner au service de nettoiement le suivie quotidien des berges je suis sure on aura des satisfactions merci au partenariat

8.Posté par ass le 22/05/2017 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nettoyer c'est bon mais pérenniser est le plus difficile. Avec KOSMOS, nous attendons plus que de nettoyer les berges. C'est une bonne action mais ps de saupoudrage.Nous attendons une information claire sur l'impact du pétrole sur nos ressources naturelles marines, nous attendons des retombées financières pour trouver de l'emploi aux pécheurs venant la Mauritanie.
Et grâce ne déverser pas ces déchets à l'ex CET de Gandon, devenu une décharge très nuisible aux populations riveraines et aux animaux.
Une bombe à retardement

9.Posté par gueye le 22/05/2017 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien dit Ass, la question reste le pétrole dans un contexte de "désastre écologique" prévisible.Sans un suivi ds kelk jours, les ordures reviendront, ds la durée, les rives du fleuve seront un amoncellement de détritus sur leskels, les gens construiront. La mer détruit la langue de barbarie à l'ouest, le fleuve et les hommes maintiennent la langue de B., je crois k'il faut rompre cette dynamique. il faut toute une ingénieurie, une politique environnementale et la responsabilisation de chacun pr régler ce vieux pblème. Merci

10.Posté par Tintin le 23/05/2017 08:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi le pétrole serait un futur désastre écologique prévisible ? allez vous promener dans le golfe Persique , en mer du Nord ou au large de l'Angola ......aucu désastre en vue ! il y a seulement des regles de sécurité" drastiques à respecter

11.Posté par Tintin le 23/05/2017 16:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faudra bien quand meme trouver un endroit pour déverser les ordures assez loin des habitations et qui respectent les règles d'enfouissage pour ne pas polluer les sols , une unsine d'incinération sera beaucoup trop chère pour St-Louis......à moins qu'un riche pays donateur.....

12.Posté par falbala le 10/06/2017 06:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Tintin, ... avec les ressources du pétrole, le Sénégal aura les moyens, encore faudra-t-il que ces moyens soient utilisés à bon escient !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.