Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

La Mauritanie inaugure un barrage pouvant retenir 363.000 m3 d’eau de pluie

Mardi 3 Août 2021

La Mauritanie inaugure un barrage pouvant retenir 363.000 m3 d’eau de pluie
Les autorités mauritaniennes ont inauguré lundi, dans la wilaya de Tiris Zemour un barrage d’une capacité de stockage de 363.000 M3 d’eau, sur lequel les populations de la wilaya comptent beaucoup pour résoudre le problème de l’eau notamment à Zouerate.

Ce barrage, en chantier depuis deux ans, est le fruit d’un partenariat entre les secteurs public et privé et l’initiative de la fondation mauritanienne pour l’aide aux victimes de la silicose et les maladies dues aux professions minières, présidée par Cheikh O. Baya, président de l’assemblée nationale et ancien maire de Zouerate.

Le barrage se situe à proximité de la Kédia d’Idjil, à quelques kilomètres de la ville de F’derick, et les habitants de ces deux villes nourrissent beaucoup d’espoirs sur ce barrage pour résoudre le problème de l’eau potable mais aussi favoriser le maraichage et le développement de la région.

Ce barrage a pu emmagasiner les dernières semaines une quantité de 60.000 M3 d’eau de pluie et pourrait encore en stocker plus de 300.000 M3.

Le directeur de l’hydrogéologie et des barrages au ministère de l’hydraulique et de l’assainissement, Ahmed Zeidane Mohamed Mahmoud Taleb Mokhtar a dit que le gouvernement a donné la priorité à la mobilisation des eaux de surface notamment dans les zones déficitaires en nappes souterraines.

Le directeur a cité comme exemple les villes de Kiffa, Kankossa, Boghé, Tidjikja, Zouerate, Atar et d’autres villes grâce à l’exploitation des eaux du fleuve, les barrages, les lacs ou encore les bassins hydriques.

Il a ajouté « la Mauritanie, malheureusement perd annuellement d’importantes quantités d’eau de pluie en l’absence d’infrastructures pour les stocker.

L’inauguration de ce barrage s’inscrit dans le cadre de l’exécution du programme électoral du président de la république Mohamed O. Cheikh Ghazouani, notamment le volet concernant la réalisation de barrages et la réalisation de la sécurité dans le domaine de l’eau, ont affirmé les responsables lors de la cérémonie d’inauguration.

Les travaux de construction de ce barrage ont commencé en 2020 avec une société chinoise (SINOHYDRO) spécialisée dans la construction de barrages, une filiale d’u groupe chinois qui pointe à la 14ème place mondiale des grands travaux suivant son chiffre d’affaires et le 6ème rang au sein des société chinoises.

Cette même société a réalisé nombre de projets en Mauritanie, dont celui du port de Tanit, le port minéralier de Nouadhibou appartenant à la société nationale industrielle et minière (SNIM) à Nouadhibou et l’aéroport international de Zouerate.

Une société locale et une autre société française ont toutes deux échoué, lors de tentatives antérieures pour la construction d’un barrage pour retenir l’eau en amont de la Kédia d’Idjil, des infrastructures qui ont cédé à chaque fois que d’importantes quantités de pluie étaient enregistrées dans la région.

Les techniciens chinois avaient décidé de déplacer le site du barrage à 25 kilomètres du premier emplacement où l’ATTM avait édifié le premier barrage qui avait connu des problèmes techniques.

Des pans de cet ouvrage avaient cédé après de fortes pluies et les tentatives d’un bureau d’experts français pour y remédier ont été infructueuses.

La Wilaya du Tiris Zemour accuse un déficit important en eau eu égard à son climat saharien sec, la propagation de marais salants qui affectent les eaux souterraines dans plusieurs zones de la wilaya, notamment la région de Zouerate et dans la zone de la Kédia d’Idjil.

SAHARA MEDIAS

 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.