Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Le président malgache reçu à Paris par Emmanuel Macron pour un début d'apaisement

Samedi 28 Août 2021

Le président malgache reçu à Paris par Emmanuel Macron pour un début d'apaisement
 Après près de deux ans de tensions diplomatiques entre la France et Madagascar, Emmanuel Macron a reçu Andry Rajoelina ce vendredi 27 août 2021 à l'Élysée.

Le contenu de la rencontre n'a pas été rendu public, mais dans les déclarations préliminaires, les deux chefs d'État ont affiché leur sympathie mutuelle. D'entrée, l'accolade entre les deux présidents était chaleureuse.

Malgré les dernières tensions diplomatiques entre Paris et Antananarivo, Emmanuel Macron s'est adressé directement à son homologue lors de son discours d'accueil.

« Monsieur le président, je souhaitais vous dire l'amitié qui lie nos deux pays, vous renouveler aussi mon attachement à ce que vous réussissiez là où vous êtes, et mon attachement personnel à la réussite des projets que vous avez à conduire au service de votre peuple. »

Même tonalité dans les propos d'Andry Rajoelina. Le président Malgache, qui avait surpris son monde en déclarant revendiquer les îles Éparses en pleine conférence de presse il y a deux ans, a cette fois mis en avant l'unité entre les deux pays.

« Notre volonté commune est de renforcer l'amitié qui nous lie. Pour le bien de nos pays respectifs, nous allons nous appuyer sur tout ce qui nous rapproche, plutôt que de nous appesantir sur ce qui pourrait nous diviser.»

Au-delà des problèmes diplomatiques qui, selon une source proche du palais de l'Élysée, ont été abordés sereinement durant l'entretien, la visite du chef de l'État malgache avait surtout une teinte économique.

Plusieurs projets devrait être débloqués prochainement

Selon nos informations, plusieurs projets entre les deux pays vont être débloqués au cours des prochaines semaines. Il s'agit notamment d'un projet aéroportuaire, mais aussi de deux projets de barrages hydroélectriques qui, jusque-là, peinaient à avancer.

D'un point de vue sanitaire et humanitaire, la France s'est également engagée à poursuivre l'aide qu'elle apporte à la Grande Île, dans la lutte contre le coronavirus et la famine qui sévit au sud de Madagascar.

Sur les sujets sensibles, les deux présidents sont tombés d'accord pour relancer la commission mixte sur le sujet des îles Éparses, une commission qui avait cessé tout dialogue depuis de nombreux mois.

Quant à l'affaire Apollo 21, projet supposé d'assassinat du président malgache par deux Français, qui a empoisonné les relations : selon une source proche de l'Élysée, les échanges, calmes et apaisés, n'ont porté que sur la situation des deux hommes concernés, et non sur une éventuelle responsabilité de la France.

Par RFI