Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Madické NIANG Tend La Main Aux Frustrés Du PDS : « Je Vous L’avais Dit »

Mercredi 14 Août 2019

Madické NIANG Tend La Main Aux Frustrés Du PDS : « Je Vous L’avais Dit »
Interpelé en marge de la prière de la Tabaski à la mosquée Massalikoul Djinane, Madické Niang a saisi l’occasion pour inviter ceux qui se sentent à l’étroit au Pds à le rejoindre.
 
Madické Niang, ancien du Pds, invite ses frères de parti à le rejoindre. Il a réitéré son appel le jour de la tabaski. «J’avais décidé de ne plus parler du Pds. L’histoire me donne raison. Depuis que j’ai fait ma déclaration de candidature, jusqu’à ce jour, tous les faits qui ont eu lieu me donnent raison. Je ne commenterais pas. En tout cas, je lance un appel à tous ceux qui se sentent à l’étroit dans le Pds de venir me rejoindre pour que nous puissions constituer un parti fort capable de prendre en charge l’héritage du Pds», dixit Madické Niang, en marge de la prière de la Tabaski à la mosquée de Massalikoul Djinane.

Madické Niang qui a fait presque toute sa carrière dans la formation libérale, à côté de Abdoulaye Wade, s’est retrouvé loin du Pds au sortir de la dernière présidentielle quand il a décidé de présenter une candidature pour sauver le Pds qui n’était plus sûr d’en avoir puisque Karim Wade était en exil. Sa décision de postuler n’a pas bien été accueillie par le Pape du Sopi qui le suspecte de travailler pour Macky Sall.
 
N’étant pas le seul à être écarté du parti. Ils sont nombreux les frondeurs qui se sont manifestés ou qui, en interne, cherchent une alternative au sein du Pds qui semble être en crise. Revenant par ailleurs sur le sermon de l’Imam, Madické Niang, a laissé entendre que «par le sermon que nous venons de suivre, nous avons la voie qui est tracée pour un Sénégal de paix de religion où il y aura une cohabitation pacifique». Ce, en réitérant qu’il faut une institution, chargée des questions religieuses.


Celle-là pourra s’occuper de défendre la religion, s’occuper d’unir les musulmans, de discuter avec tous les chefs religieux. Toujours, selon Madické Niang, à travers le sermon, «nous avons la voie qui est tracée pour un Sénégal de paix, ou régnera la foi de manière forte». C’est Serigne Moustapha Abdoul Khadre qui a dirigé la prière de la Tabaski à la mosquée Massalikoul Djinane et fait le sermon. Avec des enseignements d’après prière qu’il a placés sur le thème de la construction, de la paix, du pardon de ses offenseurs, de sens du dépassement à aller vers son prochain pour se réconcilier.
 
La délégation gouvernementale a été représentée par le ministre des Sport, Matar Ba. «L’imam vient de nous monter que pour une concorde nationale, pour une paix durable, il faudrait que chacun accorde son pardon à son compatriote. Le développement du Sénégal repose sur la paix, la concorde nationale. La Tabaski permet à tout un chacun de présenter et d’accorder son pardon à son prochain. Dans la pratique, il faudrait qu’on sache que nous tous nous sommes des Sénégalais et que le Sénégal est plus important que nous tous», a déclaré Matar Ba, à la fin de la prière.
 
Emile DASYLVA


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.